LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Yto Barrada, jeu de construction, exposition au Mathaf

Imaginaire de l'Etat à l'âge néo-libéral (le cas du Maroc)

42 min
À retrouver dans l'émission

A partir du cas du Maroc, souvent caricaturé et à ce titre particulièrement intéressant, les politistes Béatrice Hibou et Mohamed Tozy élaborent une ambitieuse sociologie de l'Etat et de ses transformations sous l'influence du néolibéralisme. Ils sont rejoints en seconde partie par Leila Slimani.

Yto Barrada, jeu de construction, exposition au Mathaf
Yto Barrada, jeu de construction, exposition au Mathaf Crédits : Yto Barrada

Ces dernières années, à la faveur notamment des mobilisations contre les violences policières, la définition canonique proposée par Max Weber, de l'Etat comme institution revendiquant le monopole de la violence légitime a largement dépassé le cadre des spécialistes de sciences sociales. Il serait pourtant dommage qu'elle vienne à masquer d'autres définitions de l'Etat, elles aussi proposées par le grand sociologue allemand au début du XXe siècle. Et notamment celle-ci, plus complexe mais autrement plus riche : “ Une infinité d'actions et d'actes passifs humains, diffus et discrets, une infinité de relations réglées factuellement et juridiquement, uniques en leur genre ou récurrentes, le tout maintenu ensemble par une idée, par la croyance à des normes effectivement en vigueur ou qui devraient l'être, ainsi que par des rapports de domination entre êtres humains. Cette croyance est en partie un bien idéel développé par la pensée, en partie elle est ressentie confusément, en partie acceptée passivement et elle est présente avec les nuances les plus variées dans la tête des individus, lesquels, s'ils avaient réellement une conception très claire de cette idée comme telle, n'auraient pas besoin d'une « théorie générale de l'Etat » qui vise à la développer. » C'est en faisant de cette impressionnante définition un véritable programme de recherche que les politistes Béatrice Hibou et Mohamed Tozy ont mené durant trente ans une enquête sur le cas marocain, avec pour ambition plus vaste de contribuer à saisir les transformations de l'Etat au temps du néo-libéralisme.

Ils sont cette semaine les invités de La Suite dans les Idées, et rejoint en seconde partie par la journaliste et écrivaine Leila Slimani.

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......