LE DIRECT

Sociologie d'une avant-garde d'avant garde : les situationnistes

29 min
À retrouver dans l'émission

Eric Brun, Docteur en sociologie à l'EHESS propose une réflexion à partir de son essai Les situationnistes : une avant-garde totale - 1950 / 1972 - (CNRS Editions, 18 septembre 2014)

Etude issue d'une thèse de doctorat en sociologie sur Guy Debord et l'in ternationale situationniste soutenue en 2011, sur cette avant-garde, sa place dans la vie politique et artistique des années 1950 et 1960, les spécificités des positions et pratiques de ses membres, etc.
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2014/10/867addba-6132-11e4-aacc-782bcb73ed47/838_photo.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Eric Brun" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2014/10/867addba-6132-11e4-aacc-782bcb73ed47/838_photo.jpg" width="838" height="838"/>
Eric Brun Crédits : SB

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Radio France</em></span></figcaption></figure> 

L'Internationale situationniste naît en 1957 de la rencontre entre plusieurs collectifs d'artistes européens , avant de se transformer au cours des années 1960 en groupe révolutionnaire. Elle est aujourd'hui reconnue comme l'une des dernières incarnations du modèle des « avant-gardes historiques ». Son principal penseur, Guy Debord (1931-1994) , a été intronisé après sa disparition comme l'une des figures majeures des arts et de la philosophie politique des années 1950-1960.Première analyse sociologique du mouvement situationniste, cette histoire éclaire les parcours croisés des acteurs qui l'ont animé, décrypte leur relation à l'art et aux institutions artistiques, à la pensée marxiste et aux intellectuels, à la politique et au militantisme. En prenant parti pour une mise au jour lucide des pratiques et idées situationnistes, Éric Brun renouvelle notre connaissance des avant-gardes, de leurs formes de politisation et d'internationalisation, et engage une réflexion sur les apports et limites de ce courant subversif qui n'ambitionnait rien moins que d'établir une nouvelle civilisation.

Une contribution majeure pour comprendre le rôle des artistes dans la contestation révolutionnaire et celui des « situs » en Mai-Juin 1968.

Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......