LE DIRECT
Une illustration tout sauf normale

La culture face au retour à l'anormal

2 min
À retrouver dans l'émission

Pour le monde de la culture déconfinement ne rime pas avec retour à la vie d’avant. Cette anormalité fragilise un système trop homogène et menace la diversité de l’offre culturelle.

Une illustration tout sauf normale
Une illustration tout sauf normale Crédits : Tara Moore - Getty

Avec le dé-confinement vient un certain « blues ». La parenthèse de projections et de possibles théoriques se referme forcément un peu face au retour à l’anormal. « A » privatif je précise. Car la situation reste anormale d’une part, et d’autre part, la conscience que ce qui précédait la crise n’était justement pas « normal » se fait plus aiguë. Ce retour à l’anormalité traverse aussi la culture. Voilà ma théorie.

En ces temps toujours suspendus, où la reprise d’activité dans le monde culturel est bien inégale et progressive selon les secteurs et les acteurs, tout est encore « anormal ». Et d’autant plus que cette phase d’arrêt n’est plus majoritairement partagée avec le reste de la population.

Vers un (très) lent retour à la normale 

Une des premières inquiétudes pour les lieux culturels est que le « retour à la normale », sans a privatif cette fois, ne se fasse pas. La crainte de ne pas renouer avec le public lorsque le dé-confinement sera totalement effectif infuse. A ce sujet, les analyses de l’économiste de la culture, Xavier Greff, cité dans le journal Le Monde, ne se font pas rassurantes.« Il ne faut pas croire que les gens vont revenir. Je ne pense pas que ceux qui ont découvert Netflix avec le Covid-19 vont se précipiter dans les cinémas et les théâtres, où les gestes barrières ne le restent pas longtemps » dit-il. De plus, un sondage BVA paru il y a deux semaines mettaient les sorties au théâtre et au cinéma à la 14ème position dans les envies des français pour le dé-confinement - les bars, les restaurants, les coiffeurs ou les activités sportives passant bien avant. 

Mais au-delà de cet enjeu de reprise d’activité et de fréquentation, c’est toute une diversité culturelle déjà malmenée avant, qui pourrait se trouver encore plus menacée. 

La diversité culturelle menacée 

Comme le rappelait dans Libération, le directeur de l’association Arty Farty, et fondateur des Nuits Sonores à Lyon, Vincent Carry : « le secteur des indépendants, festivals, lieux culturels, mais également éditeurs ou labels, va être très violemment touché. La question de sa survie globale est clairement posée ». Combien de ces structures qui portaient avec volontarisme l’émergence et la diversité seront écrasées par cette crise ? D’autant que le maillage qui leur permettait de tenir les rend très interdépendantes, et que les difficultés des unes se répercutent sur les autres. 

La fragilisation accrue de ces acteurs et promoteurs de la diversité culturelle, ne fait que révéler davantage l’anormalité d’un système toujours plus concentré, massifié et homogène. 

La culture entendue comme un grand tout dans la première phase de cette crise, doit donc entrer dans une deuxième phase à la fois de préservation et d’accompagnement de cette diversité. Reconsidérant la place de toutes ces nuances créatives et de ceux et celles qui les font les naître ou les défendent. 

Dans le domaine des arts visuels, une tribune du galeriste et critique d’art Stéphane Corréard appelle ainsi à « placer la diversité en boussole de tout le système » et à « encourager les scènes locales, pour permettre aux artistes de vivre et travailler partout en France ». Diversité et proximité deviennent les maîtres mots de ce refus de retour à l’anormal.

par Mathilde Serrell 

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  

Chroniques

8H55
5 min

Radiographies du coronavirus, la chronique

L'Afrique échappe-t-elle à la pandémie ?
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......