LE DIRECT
Ce si bel objet qui reprend une place centrale en temps de confinement ...

Le son, allié solidaire du confinement

3 min
À retrouver dans l'émission

En ligne ou sur les ondes, les chiffres d’audiences à la hausse publiés par Médiamétrie montrent qu'en cette période de confinement la radio est un des compagnons privilégiés des Français. Et si cette phase de claustration remettait la dimension sociale et solidaire au cœur de l’expérience sonore ?

Ce si bel objet qui reprend une place centrale en temps de confinement ...
Ce si bel objet qui reprend une place centrale en temps de confinement ... Crédits : Colin Anderson - Getty

En ces temps de confinement à durée indéterminée, il n’y a pas que la place de la télévision qui s’est renforcée, la compagnie de la radio s’est imposée plus que jamais. Les chiffres d’audiences publiés par Médiamétrie hier le montrent, mais aussi l’augmentation significative de l’écoute de la radio en ligne.

Un confinement faisant office de “crash test du futur” 

La voix et le son comme des alliés capables de pallier l’absence par cette présence si humaine, cela n’a rien de nouveau. Mais le phénomène prend des proportions accrues. Dans un entretien au journal Libération, l’auteur de Science Fiction Alain Damasio faisait récemment valoir que nous vivions pendant ce confinement une sorte de « crash test du futur », notamment ce grandissant isolement des individus réduits à communiquer à travers des interfaces. Autant d’ersatz virtuels aux échanges charnels, autant d’interactions refroidies et aplaties dans la petite fenêtre des écrans.

Dans la distanciation sociale forcée telle que nous l’éprouvons, il existe néanmoins un médium capable de charrier l’âme humaine : c’est le son. Damasio en fait d’ailleurs un instrument de résistance dans son dernier roman « Les furtifs ».

Ma théorie c’est que cette phase de claustration remet la dimension sociale et solidaire au cœur de l’expérience sonore.

Plusieurs signaux et plusieurs initiatives en témoignent. Je voudrais en citer deux. Avec l’arrivée du coronavirus, on le sait, l’humanité a été plongée dans le bain révélateur de nombreuses inégalités. Parmi elles, la solitude décuplée de personnes dont l’isolement s’est aggravée avec le confinement. C’est notamment le cas de nos aînés. Les apéros sur l’application House Party ou les fêtes de famille sur zoom ne sont pas vraiment au programme.

La voix, instrument rompant la solitude et le silence

Pour rompre cette solitude renforcée, plusieurs personnalités de la culture viennent de s’engager dans une formidable initiative : proposer des conversations téléphoniques à tous ces aînés isolés. Imaginez, la sonnerie retentit, « bonjour » c’est Elsa Zylberstein qui vient discuter, Catherine Frot qui se lance dans une lecture, Gad Elmaleh qui prend des nouvelles et taquine gentiment. Ils sont nombreux et nombreuses à avoir rejoint ce dispositif « Paris Compagnie » mis en place par la Mairie de Paris.

La voix dans sa vibration humaine et dans l’imaginaire que procure l’écoute retisse une présence charnelle. Cela opère aussi avec la radio, évidemment, comme je l’évoquais au début. Mais pour pousser un peu plus loin le rôle de lien social et solidaire de ce médium, une autre initiative vient de voir le jour.

En collaboration avec l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris et France Culture, oui j’assume l’auto-promo, la web radio « Culture Compagnie » est désormais disponible. Elle a pour but d’atténuer l’isolement accentué d’une autre population, celle des malades. Lesquels, confinement oblige, sont privés des visites de leurs proches. Des lectures, des fictions, des documentaires, de la méditation, des émissions de découvertes, ont été choisis spécialement pour accompagner les malades et leur offrir réconfort et évasion.

Au vrai, ce n’est pas un hasard si l’un des premiers témoignages de solidarité de cette crise aura été les applaudissements au balcon pour le personnel soignant, il nous prouve encore que le son sera un levier de recomposition sociale.

par Mathilde Serrell

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  

Chroniques

8H55
4 min

Radiographies du coronavirus, la chronique

La COVID-19, une maladie de pauvres ?
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......