LE DIRECT
Le dernier film du duo français Kervern-Delépine "Effacer l'historique", reflet de la réalité dans laquelle nous nous débattons

Comment sortir du "château numérique" de Kafka ?

4 min
À retrouver dans l'émission

Pour l'écrivain Mark Twain, si la réalité était capable de surpasser les œuvres de fiction, c'est qu'au contraire des écrivains, elle n’avait pas à s’embarrasser de vraisemblance. Mais en 2020, le phénomène de "fictionnalisation" du réel se répète si souvent qu’il faut poser l’équation autrement.

Le dernier film du duo français Kervern-Delépine "Effacer l'historique", reflet de la réalité dans laquelle nous nous débattons
Le dernier film du duo français Kervern-Delépine "Effacer l'historique", reflet de la réalité dans laquelle nous nous débattons

Quand un candidat à la mairie de Paris renonce à se présenter après la mise en ligne de vidéos intimes et que, concomitamment, un film met en scène un chantage à la sextape, on parlera volontiers de réalité dépassant la fiction. L’idée empruntée - parfois mal à propos - à l’écrivain américain Mark Twain, c’est que la réalité surpasse parfois les œuvres de l’imaginaire car elle n’a pas à s’embarrasser de la vraisemblance. En ces années 2020, le phénomène de "fictionnalisation" du réel se répète si souvent qu’il faudrait poser l’équation autrement. 

La réalité est une telle fiction qu’on ne sait plus comment la rendre tangible. Voilà ma théorie. 

Aujourd’hui une série de propositions artistiques tente de répondre à cet enjeu. C’est le cas, entre autres, du nouveau film du duo français Kervern-Delépine qui vient de remporter l’Ours d’argent au Festival international du film de Berlin. Un palmarès passé assez inaperçu dans la bagarre générale déclenchée par la dernière cérémonie des Césars.  

Effacer l’historique, le film de Gustave Kervern et Benoît Delépine appartient à ces familles d’œuvres qui tentent par la fiction de rendre un peu de réalité à nos vies précipitées dans le virtuel. Et ce à travers une idée pourtant invraisemblable : trois voisins d’un quartier précaire et pavillonnaire vont aller toquer à la porte des géants du numérique pour obtenir justice. C’est-à-dire qu’ils vont confronter les GAFA à leurs responsabilités tandis que celles-ci sont toujours plus désincarnées et diluées. 

Face à des problèmes concrets de chantage vidéo, de cyber-harcèlement ou de notation litigieuse sur une application de VTC, personne ne peut vous répondre. Impossible d'effacer, de corriger, de modifier : c’est le château de Kafka à l’heure du numérique. Il ne reste qu’à prendre d’assaut un data center !  

La mécanique du film sert à matérialiser les parois invisibles de la réalité dans laquelle nous nous débattons. Tout comme la transposition de ces situations fait apparaître le jeu auquel nous consentons. 

À sa manière, le moins réussi #Jesuislà d’Eric Lartigau, avec Alain Chabat, avait su incarner l’absurdité des relations virtuelles et les emballements éphémères de la célébrité en ligne : quand ce qui est montré - et liké - suffit en lui-même à faire réalité et événement, alors que rien ne se passe. 

Enfin, avec la pièce Forums mise en scène par Jean Herry, et qui vient de s’achever à la Comédie Française, c’est le torrent de mots quotidiens qui s’écoule sur tous les canaux de discussions qui deviennent audibles. Prononcés sur scène à haute voix, les débats des forums de bricolage, d’informatique, ou de santé, avec leurs langues et leurs smileys révèlent le refoulé d’une société. Complotiste, suspicieuse, raciste, antisémite, désespérée, infantile mais aussi solidaire et solitaire. Il fallait littéralement voir et entendre la vie numérique en dehors des écrans des téléphones et des ordinateurs pour lui redonner corps, et ainsi comprendre ce qui n’est plus extérieur mais constitutif de nos existences.

par Mathilde Serrell

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  

Chroniques

8H55
4 min

La Conclusion

Létalité de la trigonométrie
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......