LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La romancière Amélie Nothomb en 2016

Amélie Nothomb, l’anti Prix Goncourt ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Le choix de Nothomb bouleverse les prétendues « habitudes » du Goncourt, à la fois sur le plan économique et sur le plan littéraire. Or si Nothomb échappe aux supposées logiques du Prix, elle a donc toutes les chances de l’avoir. Voilà ma théorie.

La romancière Amélie Nothomb en 2016
La romancière Amélie Nothomb en 2016 Crédits : JOEL SAGET - AFP

La véritable information, à l’annonce des quatre finalistes du Prix Goncourt n’était pas tant le contenu de cette short list, que le fait qu’Amélie Nothomb y figure toujours... Mais pourquoi ?

Le choix de Nothomb bouleverse les prétendues « habitudes » du Goncourt, à la fois sur le plan économique et sur le plan littéraire. Or si Nothomb échappe aux supposées logiques du Prix, elle a donc toutes les chances de l’avoir. Voilà ma théorie.

D’un point de vue purement « boutiquier », celui du marché de l’édition, un prix Goncourt donné à Amélie Nothomb pourrait constituer, en apparence, une hérésie. Attendu que les ventes de livres de cette rentrée littéraire peinent particulièrement à décoller et que l’exposition habituelle des différents auteurs et autrices semble avoir été carbonisée par la polémique Yann Moix : pourquoi donner le Prix Goncourt à la baronne qui trône déjà largement en tête des ventes ? 

Elle est même spectaculairement première cette année avec 146 000 exemplaires écoulés pour son 28ème roman Soif, largement devant Jean-Paul Dubois, autre finaliste du Goncourt, et lointain deuxième avec 41 000 exemplaires pour Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon.

En somme, si le Prix Goncourt est un accélérateur de chiffres, le décerner à Nothomb reviendrait à remettre de l’essence dans une Ferrari. Achevant au passage de creuser un écart historique. On pourrait donc penser qu’une forme de sagesse mi marchande mi égalitaire consisterait à refuser de donner le Prix à une écrivaine qui concentre tous les pouvoirs. 

Or c’est pour l’académie Goncourt l’occasion,précisément, de montrer que les enjeux de son Prix littéraire se situent en dehors des péripéties du marché et des problématiques des éditeurs. Bref, goncouriser le best seller de la rentrée marquerait une forme d’indépendance.

D’un point de vue littéraire maintenant, Nothomb permet de rompre avec d’autres stéréotypes associés au Prix. 

Parce que suspicieusement prolixe, parce qu’éloignée en apparence des grands sujets sociaux-politiques, parce que devenue presque trop grand public : l’écrivaine ne correspondait pas au portrait robot que l’on a pu se faire progressivement du goncourable. Trois fois présente sur les listes du Goncourt sans jamais l’avoir, il semblait que les chances pour Nothomb d’obtenir la récompense suprême s’amenuisaient à mesure qu’elle publiait. 

Or en mettant Soif dans l’antichambre du Goncourt , l’Académie renverse les à priori et prend le contre-pied de ce malentendu.

De plus, contrairement à ce que l’on a pu dire de La carte et territoire de Houellebecq, ou même d’À l’ombre des jeunes filles en fleur de Proust, si Soif obtient le Goncourt , ce ne sera pas pour rattraper le coche manqué des précédents romans. Ce sera pour CE roman.

Soif est bien une œuvre paroxystique qui fait entendre à la première personne la voix de Jésus avant sa crucifixion, et résonne avec la genèse revisitée de Métaphyique des tubes ou encore à la Biographie de la faim. Bref, un roman qui porte les grands thèmes de Nothomb à un niveau inégalé. Potentiellement le choix de la baronne serait donc celui de la puissance de l’œuvre, plus que celui d’une « régularisation » académique.

Favorite défiant toutes les supposées logiques du Prix, Nothomb pourrait en toute logique, être enfin consacrée.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  
Chroniques
8H55
3 min
La Conclusion
Le sionisme, paradoxal remède à la crise des idéologies ?
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......