LE DIRECT
Affiche du dernier épisode de la saga Star Wars, "L'Ascension de Skywalker"

Star Wars change de régime

2 min
À retrouver dans l'émission

Je n’irai pas jusqu’à dire que Star Wars nous parle de la réforme des retraites, mais force est de constater que la saga est entièrement traversée par cette question de l’héritage et de la transmission ou non d’un modèle.

Affiche du dernier épisode de la saga Star Wars, "L'Ascension de Skywalker"
Affiche du dernier épisode de la saga Star Wars, "L'Ascension de Skywalker" Crédits : Lucasfilm, Bad Robot et Walt Disney Pictures

En apparence, l’événement planétaire que constitue la sortie du neuvième épisode de la saga Star Wars se situe dans une galaxie lointaine, très lointaine, des mouvements sociaux qui agitent la France aujourd’hui. 

Mais puisqu’un nouveau Star Wars s’accompagne toujours d’une effervescence théorique, on pourrait ajouter aux multiples scénarios échafaudés par les fans, que cet opus nous parle du temps présent. C’est ma théorie.

Je n’irai pas jusqu’à dire que Star Wars nous parle de la réforme des retraites, mais force est de constater que la saga est entièrement traversée par cette question de l’héritage et de la transmission ou non d’un modèle. Ce neuvième épisode a même une responsabilité particulière « puisqu'il met fin non pas à une trilogie, mais à neuf opus » comme le rappelait son réalisateur J.J. Abrams. 

Comment tuer le père ?

Après 42 ans de vie sur les écrans, quoi qu’il advienne, et malgré son titre sibyllin "L’Ascension de Skywalker", demain l’épisode IX est censé conclure l’histoire de la famille Skywalker. Il interroge donc le statut de la génération qui vient. Et cette question se pose autant d’un point de vue diégétique, c’est-à-dire dans l’histoire de Star Wars, qu’extra-diégétique, c’est-à-dire du point de vue du film. Qu’est-ce qui succédera à ce mythe tel que nous l’avons connu, dans les trois nouveaux longs-métrages qui sont d'ores et déjà prévus par Disney en 2022, 2024 et 2026 ?

Et du point de vue de l’Histoire de Star Wars, comme de celui de la saga cinématographique, un problématique revient sans cesse : comment tuer le père ? Dans "Le Retour du Jedi" (épisode VI, 1983), Luke va brandir son sabre et trancher la main "robotique" de son père Dark Vador. Dans "Le Réveil de la Force" (épisode VII, 2015), Kylo Ren fils de la princesse Leia, sœur de Luke, et donc petit-fils de Dark Vador, transperce son père Hans Solo et le laisse tomber dans les entrailles de la base Starkiller.

Parallèlement, c’est à cette question qu’à du se confronter le réalisateur J.J. Abrams, par rapport au père de la saga George Lucas, lorsqu’il a repris les rênes de cette troisième trilogie avec "Le Réveil de la force" en 2015.

Un changement de modèle et de génération

Stars Wars raconte donc autant les aventures intergalactiques des Jedi, qu’elle se raconte elle-même en tant qu'épopée cinématographique. Et ce, en plaçant toujours au centre les enjeux d’une rupture douloureuse et ambivalente de la filiation.

Partant de là, cet épisode crépusculaire qui sortira demain constitue en quelque sorte l’ultime rupture. Une nouvelle génération de personnages, une nouvelle génération de films et une nouvelle génération de spectateurs arrivent. Mais que feront-ils de ce modèle de "boomers" ?

Il me semble que c’est, au-delà de Star Wars, la question qui nous traverse aussi aujourd’hui. 

par Mathilde Serrell

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  

Chroniques

8H55
4 min

La Conclusion

Philippe Katerine et la neuvième piste de Huitième ciel : "Mort à la poésie"
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......