LE DIRECT
L'actrice Margot Robbie jouant le personnage de Sharon Tate dans le dernier film de Tarantino "Once Upon a Time... in Hollywood".

Hollywood en plein révisionnisme ?

3 min
À retrouver dans l'émission

Le fil culture |Quel est le point commun entre la nouvelle version d’"Apocalypse Now" qui sort aujourd’hui en salle et le dernier Tarantino? Une certaine conception des « faits alternatifs ».

L'actrice Margot Robbie jouant le personnage de Sharon Tate dans le dernier film de Tarantino "Once Upon a Time... in Hollywood".
L'actrice Margot Robbie jouant le personnage de Sharon Tate dans le dernier film de Tarantino "Once Upon a Time... in Hollywood". Crédits : Sony Pictures

Si je vous dis « faits alternatifs » vous pensez à cette parade utilisée par les communicants de Donald Trump pour justifier les mensonges du président. Mais appliqué à la fiction, et à l’histoire du cinéma, il est un bon usage des "faits alternatifs". Deux immenses cinéastes viennent d’en apporter la preuve Quentin Tarantino et Francis Ford Coppola. C’est ma théorie.

"Si ce n’est pas comme c’était, c’est ainsi que cela dû être" la devise est celle du scénariste du western Juge et Hors-la-loi de John Huston, et pour Tarantino, comme il l’a confié au magazine Transfuge, elle résume la démarche de son dernier film Once upon a time in Hollywood

"Si ce n’est pas comme c’était, c’est ainsi que cela dû être" pourrait aussi être la devise d’Apocalypse Now : final cut de Francis Ford Coppola qui sort aujourd’hui en salles. Troisième version 40 ans après celle de 2h33 qui reçut la Palme d’or, et 18 ans après celle de 3h22 Apocalypse Now Redux. Cette fois le créateur le jure, ces 3h et 2 minutes permettront au public de "voir, entendre et ressentir ce film comme il l’a toujours rêvé".

Le geste de Coppola, comme celui de Tarantino, on y reviendra, est salutaire. N’en déplaise à ceux qui voudront y voir une relance commerciale, Francis Ford Coppola permet de rouvrir l’histoire du cinéma. Certes Apocalypse Now restera cette première rencontre avec le public et avec son époque en 1979, mais quelque chose n’est pas figé... Il y avait encore des possibles et pourquoi ne pas se libérer des contingences et des contraintes passées, pour les exprimer. Apocalypse Now : final cut est un fait alternatif du cinéma, qu’il faudra désormais prendre en compte. "Si ce n’est pas comme c’était, c’est ainsi que cela du être".

Quant à Tarantino, on peut le dire sans divulgâcher aujourd’hui, il a avec Once upon a time in Hollywood rouvert et l’histoire du cinéma et l’histoire tout court. Sa Sharon Tate ne meurt pas assassinée et éventrée enceinte par les hippies illuminés de Charles Manson en 1969. Et si elle parle peu, si on a reproché à Tarantino de ne pas rendre hommage à l’actrice, ou d’évacuer sa tragédie, c’est tout le contraire. Elle évolue gratuitement et insolemment sous nos yeux, sans autres justifications de dialogues et de scénarios, ainsi elle retrouve littéralement la vie, par le cinéma.

Toujours dans Once upon a time in Hollywood la relecture de l’histoire du cinéma, ou plutôt de l’histoire de « son » cinéma par Quentin Tarantino, procède de la même opération de résurrection. 

Une fois rejoués, les westerns crépusculaire éclipsés à l’arrivée du nouvel Hollywood, ou encore les westerns spaghetti, livrent une vérité alternative. Ce cinéma dans le cinéma, permet de voir ce qu’on avait relégué aux oubliettes des ratés ou dans les nouvelles anales du cool "second degré". Comment saisir les affres ambigus de cette masculinité mascarade, sans montrer Rick - l’acteur déclassé joué par Leonardo DiCaprio - en train de buter sur chacune de ses répliques ? 

A l’heure des plans de production sur 5 ou 10 ans, Coppola comme Tarantino remontent l’histoire du cinéma pour lui offrir une alternative inouïe : une histoire non linéaire.

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  

Chroniques

8H55
3 min

La Conclusion

Les hagiographies
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......