LE DIRECT
dans le monde virtuel, le carton VIP perd de sa valeur

Anna, Catherine, Marion et moi

3 min
À retrouver dans l'émission

La Fashion week vient de démarrer. En ligne. Une abolition des privilèges ?

dans le monde virtuel, le carton VIP perd de sa valeur
dans le monde virtuel, le carton VIP perd de sa valeur Crédits : Thomas Barwick - Getty

Anna Wintour, la patronne du magazine Vogue, n’est pas aussi antipathique qu’on veut bien nous le faire croire. Pas plus que Catherine Deneuve n’est distante ou que Marion Cotillard n’est sophistiquée. Qu’est-ce que j’en sais ? J’en sais que j’étais avec elles hier pour l’ouverture de la Fashion Week.

La Fashion week, c’est le rendez-vous incontournable de la mode. Six défilés par an à Paris. Ceux consacrés à la haute-couture débutent lundi prochain. Hier, c’était l’inauguration de la semaine de la mode masculine. Une grande première en ce qui me concerne, avec la présentation, à 15h, de la collection de la marque chinoise Sankuanz. Je ne suis pas certain de la prononciation mais je suis certain de ce que j’ai vu : des mannequins cloutés, déambulant dans les travées et sous les arcades de la tour Eiffel. Avec mes nouvelles amies, nous avons beaucoup aimé.

Oui, bon, d’accord, je n’y étais pas vraiment. En tout cas pas physiquement. Mais Catherine non plus, ni Marion, ni Anna. La crise sanitaire a eu raison des défilés en présentiel. Tout se déroule en ligne. Du coup, tout le monde y a accès, au même moment et au premier rang. Il suffit de se connecter sur la plateforme de la Fédération de la Haute couture pour visionner l’ensemble de la programmation.

Cette migration du monde de la mode vers les espaces numériques n’est pas une nouveauté en soi. Depuis quelque temps déjà, les grandes maisons mettent leur défilé en ligne, après qu'ils ont eu lieu. Elles investissent les réseaux sociaux. La crise du Covid-19 a accéléré le processus, transformant des applications comme Instagram ou TikTok en véritables podiums de poche.

Nécessité face aux circonstances, mais aussi continuité dans la volonté de ‘’démocratisation’’ des grandes maisons. L’époque où un Pierre Cardin faisait scandale dans sa profession en s’aventurant dans les bas-fonds du prêt-à-porter est révolue. Les créateurs n’hésitent plus à se frotter au menu fretin. Souvenez-vous de Karl Lagerfeld en 2004 et de sa collection pour les magasins de vêtements bon marché H&M : l’initiative causa de véritables secousses telluriques dans les magasins, de celles qu’on enregistre au 1er jour des soldes (ceux d’hiver démarrent justement aujourd’hui).

Mais la vraie transition est ailleurs. Sera-t-elle durable ou passagère ? La crise sanitaire nous met en tout cas sur un pied d’égalité avec les happy few de la fashion week. Le privilège qui consiste à pouvoir s’asseoir au premier rang d’un défilé est aboli par le digital. Que vous vous appeliez Catherine Deneuve ou Catherine Durand, vous êtes devant le même écran, au même moment.

Certes, probablement pas avec le même pouvoir d’achat. Mais ne serait-ce que symboliquement, ce nivellement de l’accès à l’inaccessible est une petite révolution en soi, qui renvoie justement à l’imaginaire révolutionnaire, cette possibilité offerte aux peuples de s’asseoir dans les mêmes fauteuils que ceux des puissants, et de manger dans les mêmes assiettes.

Dans le monde virtuel, le carton VIP perd de sa valeur. Il permet au commun des mortels de se transformer en passe-muraille. Et on se prend à imaginer qu’au prochain festival de Cannes, le public, plutôt que d’être confiné derrière des barrières pour voir passer les stars, puisse lui aussi monter les marches et assister aux soirées de gala, dans les mêmes conditions que les vedettes : tous au même régime.

La pandémie est-elle un accélérateur de démocratisation culturelle ? Voilà un beau sujet de discussion. Il faudra que j’en parle demain après-midi au défilé Louis Vuitton : j’y ai donné rendez-vous à Catherine, Marion et Anna.

Chroniques

8H51
3 min

Carnet de philo

T'as ton pass ?
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......