LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Philippe Rio, maire de Grigny

Comment le "meilleur maire du monde" lutte contre la pauvreté qui sévit dans sa commune

4 min
À retrouver dans l'émission

Philippe Rio, maire communiste de Grigny dans l’Essonne, vient d’être sacré "meilleur maire du monde". Il nous raconte comment il lutte contre la pauvreté dans la commune la plus pauvre de France.

Philippe Rio, maire de Grigny
Philippe Rio, maire de Grigny Crédits : PHOTOPQR/LE PARISIEN - Maxppp

Pour être mené avec force, avec efficacité, le combat contre la pauvreté impose d’initier dans le même temps de multiples transitions : dans les domaines éducatif, sanitaire, écologique, énergétique, urbanistique. Telle est la conviction, solide, de Philippe Rio, maire communiste de Grigny dans l’Essonne, et qui vient d’être sacré "meilleur maire du monde". Un prix décerné par la City Mayors Foundation, implantée à Londres, qui distingue depuis des maires à travers la planète.

Dans les classements, la ville dont Philippe Rio est l’édile, Grigny, occupe aussi une place à part. Plus dramatique. Selon l’Observatoire des Inégalités, cette commune d’environ 30 000 habitants est la plus pauvre de France métropolitaine. 45% de la population vit sous le seuil de pauvreté. C’est-à-dire avec moins de 885 euros par mois. Une situation qui s’est empirée à cause de la crise sanitaire. À Grigny, le taux de demande du RSA a bondi de 20% à la fin de l’année dernière et les demandes de tickets alimentaire d’urgence de 30%. Philippe Rio, maire de la ville, tente de faire face en lançant avec détermination plusieurs transitions de front. Premier exemple, qu’il évoque pour nous : les petits déjeuners devenus gratuits dans les écoles maternelles de Grigny. 

Alors, il ne s’agit pas d’une mesure isolée. Elle s’inscrit en effet dans un plan de 21 initiatives qui veut faire de Grigny un laboratoire de la lutte contre la pauvreté. Autre exemple, pour une transition sanitaire cette fois : l’achat d’un échographe, dans cette commune qui a longtemps été un désert gynécologique.

En guise de troisième illustration : une transition écologique et sociale est en cours. Deux champs, qui peuvent bel et bien être abordés du même front.

Les résultats dans cette lutte locale et acharnée contre la pauvreté ne sont pas - bien entendu - du simple fait de la détermination de Philippe Rio. Ils sont d’abord le fruit d’un travail collectif, mené par une équipe qui l’entoure, des associations volontaires, des habitants engagés… et par l’État, qui a apporté un soutien tardif, mais réel. À Grigny, la tâche reste immense et demeure encore un travail titanesque. Mais l’action menée par le maire a déjà prouvé une chose : les transitions locales et collectives, multiples et tangibles, sont souvent les plus puissantes ; les plus à même de changer la vie et de faire reculer la pauvreté. 

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......