LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
quels mondes y a-t-il derrière toutes ces portes ?

La Transition transitionne

3 min
À retrouver dans l'émission

Nouvelle année, nouvelle focale pour la Transition, qui va désormais s'intéresser à tout ce qui change, et tout ce qui a l'air de changer...

quels mondes y a-t-il derrière toutes ces portes ?
quels mondes y a-t-il derrière toutes ces portes ? Crédits : Third Eye Images - Getty

Si on m’avait dit, il y a tout juste un an, que je ferais cette chronique en direct depuis mon salon, pied de micro posé sur la table, regard pointé sur le canapé tandis que le chat en profite pour y faire ses ongles, je n’y aurais pas cru. Pas plus que de devoir sortir masqué en toutes circonstances, de ne plus lever le coude que pour saluer des connaissances (parce que pour le reste, les bars sont fermés), de devoir rentrer fissa chez moi à la nuit tombée avant le couvre-feu… Non mais, vous imaginez la tête que nous aurions fait il y a tout juste un an si on nous avait dit que début 2021, il y aurait un couvre-feu !

Si on m’avait dit, il y a deux ans, que j’irais faire mes courses au marché avec des sacs en papier dans mon caddie ; que je n’achèterais plus le riz et les pâtes autrement qu’en vrac ; qu’il y aurait dans ma cuisine un bocal avec des graines de chia, un autre avec des graines de courge ; que j’allais peser mes déchets (oui les peser) pour mieux réussir à les réduire ; que je me laverais à nouveau avec un gant et une savonnette ; que je me raserais avec un blaireau et du savon d’Alep… Non mais, avez-vous déjà senti l’odeur écœurante du savon d’Alep ?

Si on m’avait dit, il y a dix ans, que je rangerais ma collection de CDs à la cave ; que je n’aurais plus besoin de télécharger des fichiers en mp3 ; que mon Ipod, l’invention la plus géniale depuis la découverte du feu, finirait au fond d’un tiroir ; que la musique serait en accès libre et partagé ; que la culture se consommerait en streaming ; qu’un gamin de 9 ans, Ryan Kaji, aurait gagné 24 millions d’euros en un an, grâce à sa chaine Youtube où on le voit ouvrir des paquets cadeaux et s’amuser avec des jouets. Non mais, sérieusement, 24 millions d’euros pour s’amuser avec des jouets !

Si on m’avait dit, il y a vingt ans, que le monde s’apprêtait à basculer ; qu’au mois de septembre, deux avions allaient s’écraser sur les deux plus hautes tours de Manhattan ; que la fin de l’histoire n’était qu’une illusion ; que les Etats-Unis, pour se venger d’un terroriste réfugié en Afghanistan, allaient déclencher une guerre en Irak ; que cette guerre déstabiliserait pour longtemps toute la région ; que nous allions encore, 20 ans après, en payer les conséquences. Oui, qui aurait pensé à tout ça, au début de l’année 2001 ?

Si on m’avait dit, il y a trente ans, que je serai, en 2020, le témoin d’un mariage homosexuel ; que mes amis iraient en Floride pour voir naitre leur fille, conçue par GPA ; que la mienne de fille me donnerait des cours pour m’apprendre la différence entre un transgenre et un transsexuel ; que son meilleur ami à elle irait au lycée en jupe pour soutenir ses copines féministes ; qu’en France, aucune femme ne serait encore devenue présidente de la République !

Si on m’avait dit, il y a quarante ans, que le 21e siècle serait écologique ou ne serait plus ; que chaque été, il faudrait supporter plusieurs épisodes de canicule ; que les voitures se rechargeraient sur des bornes électriques ; qu’il y aurait des cours de survie pour se préparer à la fin du monde ; qu’on se préoccuperait moins de la météo que du climat ; qu’un des animateurs des ‘’Visiteurs du mercredi’’ deviendrait ministre de l’Ecologie...

Il faut se méfier des effets d’optique, du présentisme qui consiste, selon les termes de l’historien François Hartog, à considérer le présent comme un moment de perpétuel basculement historique. Chaque époque se nourrit de profondes mutations. Mais il est difficile d’échapper au sentiment que la nôtre est particulièrement riche en transitions, qu’elles soient écologique, sociale, politique, économique, technologique, et tout ce qui se termine en ‘ique’. C’est à ces basculements et à leur remise en contexte, que nous nous intéresserons désormais chaque matin. L’écologie y aura encore toute sa place mais pas seulement. ‘’La Transition transitionne’’ : à demain !

Chroniques
8H51
3 min
Carnet de philo
Je ne vous souhaite pas une bonne année
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......