LE DIRECT
changement de gouvernance à la tête de Danone

Le Président, le Directeur et le Yoghourt

3 min
À retrouver dans l'émission

Le conseil d'administration de Danone a tranché : plus de PDG. Une certaine idée de la gouvernance.

changement de gouvernance à la tête de Danone
changement de gouvernance à la tête de Danone Crédits : Fotografía de eLuVe - Getty

Voilà une affaire qui ne fait pas un pli. D’un côté, un patron modèle, préoccupé par l’écologie et la justice sociale. De l’autre, des actionnaires mécontents, qui veulent le voir partir. Vous choisissez quel camp ? Moi, pareil ! Mais vous allez voir que les leçons à tirer de cette histoire ne sont pas forcément toutes là où on les attend.

L’histoire donc : celle d’Emmanuel Faber, PDG de Danone, un des principaux groupes agroalimentaires mondiaux. Un patron ‘’humaniste et atypique’’ comme le décrit le magazine Capital lors de sa prise de fonction en 2017. Le nouveau roi du yoghourt parle d’inégalités lorsqu’il s’adresse aux étudiants d’HEC ; il séjourne dans des bidonvilles, en Inde, à Calais ; et l’an dernier, il fait de Danone la 1ère firme du CAC 40 à endosser le statut d’entreprise à mission, c’est-à-dire une entreprise qui considère les profits non pas comme un but, mais comme un moyen pour changer la société.

Les actionnaires, eux, veulent un retour sur investissement. Problème : la pandémie a perturbé le marché de la restauration, et donc les résultats de Danone ; l’action perd de sa valeur ; les fonds d’investissement perdent patience, et avant-hier soir, à l’issue d’un conseil d’administration, Emmanuel Faber perd une partie de son pouvoir : il n’est plus que Président, le titre de Directeur Général étant promis à un autre. Avouez que sur un CV ou dans les soirées mondaines, se présenter comme P de Danone, c’est beaucoup moins prestigieux que PDG.

Et bien c’est justement cette dimension du sujet qui a retenu mon attention, davantage que le fait de savoir si le projet d’une entreprise écologique et solidaire est compatible ou pas avec le capitalisme financier. 

Lundi soir, le conseil d’administration de Danone a donc décidé de couper la direction du groupe en 2 : un Président un Directeur général. Autrement dit, il a choisi de déconcentrer le pouvoir à la tête de l’entreprise. Certes, la première intention était sans doute d’affaiblir la position d’Emmanuel Faber, pas assez ‘rentable’ aux yeux des gros actionnaires. Mais cette décision a aussi une valeur politique, plus universelle, en ceci qu’elle questionne la pratique du pouvoir.

C’est  ‘la fin du modèle dominant du PDG’ comme le titrent Les Echos dans un article consacré à cette nouvelle façon d’aborder la question de la gouvernance. On y apprend que le groupe l’Oréal envisage de faire la même chose cet été, l’assureur Scor l’an prochain, et que cette séparation des pouvoirs est de plus en plus répandue parmi les entreprises cotées. L’idée est de ne pas mettre tout le pouvoir entre les mêmes mains. Au Président, les grandes orientations et la stratégie ; au Directeur général, ‘la gestion quotidienne de la société’.

Ca ne vous rappelle rien ? Mais si bien sûr : le caractère bicéphale du pouvoir exécutif sous la Ve République, avec un Président qui préside, et un Premier ministre qui gouverne. C’est du moins ce que prévoit la Constitution, mais on sait à quel point le quinquennat est venu déséquilibrer cette répartition des rôles, au profit du super PDG de la France qu’est le chef de l’Etat, renforçant ainsi son pouvoir discrétionnaire.

La transition qui semble s’opérer dans la gouvernance des grandes entreprises met à mal cette idée du chef omnipotent. Une entité, qu’elle soit économique ou politique, ne peut fonctionner correctement sans un minimum de contre-pouvoir en interne. Ca n’enlève rien évidemment aux qualités d’Emmanuel Faber ni à la pertinence de ses projets mais, sans le vouloir sans doute, le conseil d’administration de Danone vient d’adresser un message assez salutaire.

Chroniques

8H51
3 min

Carnet de philo

Pourquoi j'ai été vexée (et pourquoi j'ai décidé de le rester)
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......