LE DIRECT
mon dieu que cette jeune fille a l'air méchante

Thunberg, persona non greta

3 min
À retrouver dans l'émission

Pourquoi les seniors détestent-ils autant la jeune militante suédoise ? Hypothèses…

mon dieu que cette jeune fille a l'air méchante
mon dieu que cette jeune fille a l'air méchante Crédits : Lionel Bonaventure - AFP

J'ai deux adolescents à la maison. Je l'ai été moi-même il n'y a pas si longtemps. C'est dire si je comprends parfaitement le dégoût que l'on peut avoir pour cette catégorie d'individus. A fortiori pour ceux qui la ramènent un peu trop, considérant que ni votre âge, ni votre expérience ni le savoir et la sagesse que vous avez accumulés jusqu’ici ne font le poids face à leurs certitudes. 

L’apparition de Greta Thunberg sur la scène médiatique eut donc d’abord pour effet de me conforter dans cet irrépressible rejet. D’autant que je suis, par ailleurs, allergique à tout phénomène d’engouement collectif, considérant, comme Brassens que ‘’le pluriel ne vaut rien à l’homme et sitôt qu’on est plus de quatre, on est une bande de cons’’.

C’est alors que je suis tombé sur un tweet de Laurent Alexandre. S'il n’est plus nécessaire de rappeler qui est Greta Thunberg, rappelons qui est Laurent Alexandre. C’est un médecin - on lui doit le site d’information médicale Doctissimo - il fait des conférences et des livres sur l’Intelligence Artificielle. Sur son compte Twitter, il se présente comme anti-collapsologue et… anti@gretathunberg !

Le 21 juillet, il tweete : ‘’Je suis pas jaloux de @gretathunberg ! J’aimerais pas avoir des TOC graves, une dépression infantile, un mutisme sélectif, un Asperger avec monoideation, et des troubles alimentaires graves me conduisant à être minuscule ! Je respecte l’enfant malade mais regrette sa manipulation’’

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Quelle violence !

Je peux comprendre qu’on soit agacé par l’extrême médiatisation de cette jeune fille, qu’on puisse douter de sa sincérité et de celle de son entourage, qu’on puisse même remettre en cause ses convictions. On peut en débattre.
Mais l'attaquer sur son physique, sur son trouble du spectre autistique : les mots m’en tombent !

Cela dit, Laurent Alexandre, s’il est un des plus odieux, n’est pas le seul à s’en prendre à Greta Thunberg.
Michel Onfray, Pascal Bruckner et pas mal d’autres grands garçons partagent la même détestation. Comment expliquer un tel déchaînement ? 

Faut-il y voir les spasmes d’un patriarcat aux abois, ne supportant pas qu’une gamine remette en cause sa virilité déclinante ? N’étant ni féministe ni psychanalyste, je pose là cette hypothèse, faites-en ce que vous voulez :

Que dit la médecine ? Je suis allé me renseigner…sur le site Doctissimo. Y a-t-il une maladie dégénérative qui fait qu’on abhorre l’adolescence à mesure qu’on avance en âge ? Que dit le moteur de recherche ? Nada.

Peut-être faut-il aller chercher dans la fiction la source d’un traumatisme plus ancien ? Je pense au ‘’Village des damnés’’, un classique du roman d’épouvante adapté au cinéma par le maître du genre, John Carpenter. On y voit un village passer sous le contrôle d’une bande d’enfants maléfiques. ‘’Cette abominable progéniture’’ écrivaient les Inrocks au sujet de ce film ‘’n’a en réalité qu’une idée en tête : non pas faire le bonheur de maman et papa, mais mener le monde à sa perte’’ : de quoi développer, pour les spectateurs, une forme rare de jeunophobie.

Car ‘’la Gretaphobie est une jeunophobie’’ et c’est Philippe Watrelot qui l’écrit dans un article pour le site AOC. Ce professeur de sciences économiques, spécialiste des questions d’éducation, livre ce qui constitue à mes yeux l’explication la plus convaincante. Pour lui, les attaques contre Greta Thunberg en France donnent ‘’toute la mesure de la relation problématique qu’entretiennent nombre de nos concitoyens à l’autonomie de la jeunesse, dans un système scolaire encore fortement hiérarchisé’’, un pays de vieux mâles où le diplôme acquis le plus tôt possible agit comme un titre de noblesse’’. ‘’Combien de fois, ajoute Philippe Watrelot, ai-je été agacé par la manière dont on contestait ou refusait l’expression des jeunes dans les instances de représentation’’ des établissements.

Vous savez que pour mener à bien cette chronique quotidienne, j’ai décidé de faire moi-même l’expérience de la transition. Et bien, ça y est, je tiens la première : plus jamais je ne dirai du mal des ados !

Ce contenu fait partie de la sélection
Le Fil CultureUne sélection de l'actualité culturelle et des idées  Voir toute la sélection  

Chroniques

8H50
3 min

La Théorie

Du bienfait des polémiques dans les grands festivals de cinéma
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......