LE DIRECT
Anarchistes attaquant un train postal en 1906

Le populisme est mort. Vive le crypto-anarchisme !

4 min
À retrouver dans l'émission

Une théorie enthousiasmante (ou pas).

Anarchistes attaquant un train postal en 1906
Anarchistes attaquant un train postal en 1906 Crédits : Selva / Leemage - AFP

Jamie Bartlett, journaliste britannique spécialisé dans l’Internet et ses souterrains, a fait part la semaine dernière au Guardian d’une théorie tout à fait intéressante. Je vais tenter de vous la restituer.

Cela fait des décennies qu’on dit qu’Internet va changer la politique, explique Bartlett. Eh bien, voilà, c’est en train d’avoir lieu. Simplement, ce n’est pas dans le sens que prédisaient les prophètes digitaux. Alors qu’on rêvait d’un e-citoyen informé et bienveillant, c’est autre chose qui a eu lieu. “Internet, écrit-il, est un bordel accablant de faits, d’indignations, de blogs, de données, de propagande, de désinformation, de journalisme d’investigation, de graphiques contradictoires.” Et comme les politiques qui s’en tirent le mieux dans ce bordel sont plutôt du genre de Donald Trump, on en est arrivé à une sorte de consensus : “Internet a conspiré avec les populistes de droite pour dessiner l’avenir de la politique.” Ce qui nous donne l’impression de revivre les tristes années 1930.

Mais, selon Bartlett, il s’agit là d’une vision à court terme. Cet avenir n’est pas inévitable, et il masque même une reconstruction sociale et politique beaucoup plus profonde, et à beaucoup plus long terme. Une reconstruction qui se fait sur la base de ce que permettent les technologies contemporaines : l’infinie possibilité à l’individu de choisir et de maîtriser ses choix. Or cette évolution n’est pas comprise par des systèmes politiques qui sont coincés dans l’âge industriel précédent.

Que va-t-il donc nous arriver ? Eh bien, la montée en puissance du crypto-anarchisme. Rien que ça. Alors, qui sont les crypto-anarchistes ? En gros, ce sont “ des hackers, libertariens anti-état, qui fricotent avec les marges de la politique depuis au moins 20 ans en essayant d’alerter, dans l’indifférence la plus totale, sur les dangers qu’il y a à vivre dans un monde où tout est en ligne et connecté.” Et ils partagent une croyance : “la technologie numérique, permettant aux citoyens d’utiliser eux-mêmes le chiffrement, est la voie d’un paradis sans état, puisqu’il devient impossible à l’Etat de surveiller, de contrôler et d’imposer les individus.” (Pour plus de précision, je vous renvoie au "Manifeste crypto-anarchiste" dont la première phrase est évidemment "Un spectre hante le monde moderne, le spectre du crypto-anarchisme"). Aujourd’hui, ces crypto-anarchistes fabriquent donc des logiciels qui chiffrent les communications, ils utilisent des monnaies chiffrées (Bitcoin est la plus connue, mais il y en d’autres), ils sont les acteurs de la fameuse Blockchain (ce système de certification des échanges, qui repose aussi sur le chiffrement, et qui pourrait bientôt saper nombre de nos insitutions). Selon Bartlett, c’est via ces technologies - ce mouvement de décentralisation maximale dont la structure même de l’Internet est le symbole - que le crypto-anarchisme est en train de gagner le monde.

Or Jamie Bartlett relève un fait intéressant : si parmi les politiques sociaux-démocrates et libéraux bon teint, rares sont ceux qui prennent en compte ces changements à venir, les populistes de droite sont, eux, carrément largués. Tout à leur volonté de fermer les frontières et à leur conception d’un pouvoir centralisé, ils reconnaissent ne pas du tout s’intéresser à tout ça. Interrogé sur les progrès de l’intelligence artificielle, le secrétaire au Trésor de Donald Trump a fait des yeux ronds, expliqué que ce n’était pas dans le radar de son administration, et que ça ne l’inquiétait pas. Donc, pour Bartlett, il n’y a pas beaucoup à s’inquiéter de ces mouvements populistes : ils seront les premières victimes politiques du nouveau monde. Ainsi, selon lui, l’analogie avec les années 1930 est la mauvaise. Notre monde ressemble beaucoup plus aux années 1820, période de changements sans précédents et de confusion : première industrialisation, révolutions et contre-révolutions, violences politiques, découvertes scientifiques, début du chemin de fer, luddistes détruisant les machines… Mais ceci n’a pas lancé l’Europe dans les bras des tyrans, on a vu plein de choses passionnantes : émergence d’une classe ouvrière, généralisation du vote, naissance du socialisme… Et c’est ça qui pourrait nous arriver : de nouvelles idées, de nouvelles théories politiques… Dont le crypto-anarchisme, qui pourrait tirer son épingle du jeu, car force est de constater que depuis 20 ans, les crypto-anarchistes ont été les plus lucides quant aux évolutions que les technologies faisaient subir à notre monde.

Voilà pour cette théorie que je trouve assez marrante, mais demeure une question : est-ce la lucidité qui fait le succès d’un mouvement politique ? Cette question, il faudrait la poser aux anarchistes du 19e siècle.

Chroniques

8H45
4 min

Le Journal de la culture

Le Journal de la culture : Mardi 20 juin 2017
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......