LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Fred Tousch, comédien

5 min
À retrouver dans l'émission

Fred Tousch dans "Knüt"
Fred Tousch dans "Knüt"
Fred Tousch dans "Knüt" © Philippe Cibille Poète, clown, philosophe de l'absurde, imprécateur improbable, **Fred Tousch** fait ses débuts sur les scènes de rock alternatifs avec les Béruriers noirs puis "bouinax et clown de tôle" avec le cirque Archaos. C'est avec son comparse Pierre-Claude Artus en 1996 qu'il débute une carrière en chanson "Fred & Pierre-Claude, chanteurs sincères", mis en scène par Servane Deschamps. Inoubliables, kitchs, désopilants, ils auront environ 500 fois l'occasion de s'exprimer dans les festivals de rue, de musique ou de théâtre. S'ensuit deux créations de solistes "Oui je suis poète" en 1998 accompagné de François Boutibou au piano, co-produit par le Nombril de Yannick Jaulin et mis en scène par Titus puis "Benoît de Touraine ou la véritable histoire du fils du pintadier" en 2003 mis en scène par Philippe Nicolle, 26 000 couverts. Il crée ensuite un trio de philosophes déjantés "Le Cabaret philosophique" avec Arnaud Aymard (L'Oiseau Bleu, Paco chante la paix) et Laurent Petit (Mickey l'ange, cie des Astres). Ce spectacle tout terrain officie partout, en rue et en salle. Ils présenteront notamment "Quand Dieu s'emmerde il va au Music-Hall", une soirée produite par l'Olympia en 2003 et 2004 et 2005. En 2003 et 2004, il devient sociétaire du Grand Mezze, un spectacle présenté par Edouard Baer et François Rollin qui réunit des artistes de tous poils au théâtre du Rond-Point à Paris. En 2006, il déplace des églises en créant une nouvelle prêche de rue, la "Foirce" avec François Boutibou et Cédric Cambon. Dernièrement, c'est en Jean-Claude Fischer, dans "Looking for Mr. Castang" qu'il permet à Edouard Baer de retrouver sa tête... Parallèlement à ses spectacles, il propose un regard extérieur sur des mises en scène de spectacles dont le registre de jeu et la tonalité lui sont proches : "Les gélules de monsieur et madame Li", cie des Femmes à barbe, Le "Soup Sound System", cie Matière Première et "Maria Dolores y los Crucificados". Il crée une structure Le Nom du Titre et propose une aide à la diffusion pour des compagnies émergentes ainsi que la mise en oeuvre de projets artistiques. Le Nom du Titre a organisé, entre autres, le "Liebe Palaz Hotel", programmation officielle du festival Vivacité à Sotteville-lès-Rouen en 2004, une semaine baptisée "Tant pis si c'est drôle" à l'Espace Jemmapes à Paris en 2005 et la "Cour de désorientation" au festival "Chalon dans la rue" 2006 à Châlon-sur-Saône et les "Enchoufflichures" à la Roche Jagu dans les côtes d'Armor en juillet dernier. C'est également sans retenue que Fred Tousch imagina avec quelques frères d'armes les "manif de droite" durant l'été 2003... Aujourd'hui à 41 ans, il connaît un peu mieux ses limites et c'est pour ces raisons qu'il a décidé de les dépasser.
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......