LE DIRECT

LA VIGNETTE : Boris Chouvellon

5 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd'hui 5 minutes avec Boris Chouvellon , plasticien, installation "Last Splash", festival Art, villes et paysage à Amiens jusqu’au 14 octobre 2012

Boris Chouvellon : Autoportrait
Boris Chouvellon : Autoportrait Crédits : Radio France
« Last splash » - 2012 Béton armé, métal, (30 m x 1 m x 7 m)
« Last splash » - 2012 Béton armé, métal, (30 m x 1 m x 7 m)
Last Splash
Last Splash Crédits : Radio France

Un toboggan aquatique en ruine, en béton armé, serpente dans le paysage pour se jeter dans l’eau. Sur l’île aux fagots, cette sculpture monumentale, visible depuis le chemin de halage, est en dialogue avec le réseau de canaux des hortillonnages et l’architecture moderniste de la tour Perret que l’on peut observer en contre champ. Cette construction absurde et ambiguë est un volume, une forme, qui réinvente le geste d’une fouille archéologique future, celle de la vacuité des zones d’"Entertainment", des parcs d’attractions, d’animations, de loisirs et plus précisément des paysages que l’on nous propose.Dans son principe de construction, cette oeuvre très graphique est suggérée légèrement par le dessinde fers à béton et par des éléments plus massifs teintés de peinture bleue. Elle fait suite à une série d’oeuvres : détournements de fonds (une piscine), ou Infinita riviera (un jet-ski), interrogeant des formes liées au balnéaire.

Une piscine en béton armée se détache sur le ciel, dans un dispositif display, semblable à ceux que l’on trouve au bord des routes et dans les zones commerciales. Point bleu que l’on observe depuis les avions et Google Earth, signe d’une certaine consommation à laquelle tout le monde veut accéder, induit de nouveaux rapports au motif ainsi qu’au genre paysage. Cette sculpture absurde et ambiguë devient un volume, une forme, un geste, fruit d’une fouille archéologique, celle des ruines modernes peuplant aussi bien les villas méditerranéennes, cellesd’Hollywood et d’ailleurs.

«Sans titre» -2011 -  Ensemble d’échelles en béton  armé, dimensions variables
«Sans titre» -2011 - Ensemble d’échelles en béton armé, dimensions variables
«Ma ruine avant la vôtre » - 2011  Béton, fer à béton, treillis métal.  450x450X450 cm
«Ma ruine avant la vôtre » - 2011 Béton, fer à béton, treillis métal. 450x450X450 cm

Une étoile en béton de quatre mètres d’envergure maintenue en lévitation en biais par des fers à bétons occupe l’espace d’exposition. Son inclinaison pratiquement du sol à hauteur d’homme luidonne du mouvement et de la perspective. La radicalité de la forme vient ici contrarier son aspect non fini de ruine, de construction inachevée.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......