LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Fragment de pilier d'Aménophis IV-Akhénaton

4 min
À retrouver dans l'émission

Christiane Desroches Noblecourt, disparue en 2011, alerta l’opinion internationale sur les risques de destruction des temples de Nubie, menacés par les eaux du lac Nasser lors de la construction du grand barrage d’Assouan.

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/07/5bb318bf-305f-11e5-9c4f-005056a87c89/838_amenophis-iv-akhenaton.-karnak.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Aménophis IV-Akhénaton. Karnak, temple d’Amon" class="dejavu portrait" data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/07/5bb318bf-305f-11e5-9c4f-005056a87c89/838_amenophis-iv-akhenaton.-karnak.jpg" width="800" height="1067"/>
Aménophis IV-Akhénaton. Karnak, temple d’Amon Crédits : Radio France

En 1960, relayée par Sarwat Okasha, ministre égyptien de la Culture, et André Malraux, ministre français des Affaires culturelles, elle lança un appel auquel cinquante pays répondirent. C’est la naissance de l’idée qui aujourd’hui semble aller de soi, mais qu’il n’est pas mauvais de rappeler aujourd’hui, d’un patrimoine commun de l’humanité. Grâce à elle, le déplacement des temples d’Abou Simbel, d’Amada et de Philae fut rendu possible, exploit qui fit rêver toute une génération et suscita une vague d’engouement pour l’art égyptien. Le gouvernement d’Anouar el-Sadate offrit à la France ce fragment d’une statue du roi d’Aménophis IV, une des pièces aujourd’hui les plus importantes des collections du Louvre.

Aménophis IV-Akhénaton. Karnak, temple d’Aton, Nouvel Empire, 18e dynastie, 1353-1337 av. J.-C. Grès. H. 137 L. 88 Pr. 60 cm. Don du gouvernement égyptien à la France, 1972. Département des Antiquités égyptiennes, E 27112.

Bibliothèque :

  • Christiane Desroches-Noblecourt, La Grande Nubiade ou le parcours d’une égyptologue, Paris, éditions de la Seine, 1993.

  • Cyrielle Le Moigne, "Christiane Desroches Noblecourt, la Pharaonne", dans Grande Galerie, le journal du Louvre no 7, mars/-mai 2009, p. 56-57.

  • Guillemette Andreu-Lanoë, "Adieu à la Pharaonne", dans Grande Galerie, le journal du Louvre no 17, sept./oct./nov. 2011, p. 18-20.

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......