LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Taureaux androcéphales ailés

4 min
À retrouver dans l'émission

C’est en 1847 qu’arrivèrent au Louvre les antiquités exhumées par Paul-Émile Botta, agent consulaire de France à Mossoul.

<source type="image/webp" srcset="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAqACkDASIAAhEBAxEB/8QAGAAAAwEBAAAAAAAAAAAAAAAAAQIDAAT/xAAhEAACAgIBBAMAAAAAAAAAAAAAAQIRITESEzJBYQMigf/EABUBAQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAEA/8QAFREBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAABH/2gAMAwEAAhEDEQA/AO5TkHmxNB/CJ bA50KvYJLBAspW7bCRr7bK4JM5tLG2MptLJGViP5PD2BdXOxWzm6rTN1beBqVlh4RrJ9RvAbZA078E3CslI TPtApcLY0YZwPHtGWySTjT9gyUnsmIf//Z "data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/07/b46e8ec0-3057-11e5-9c4f-005056a87c89/838_taureau-androcephales-ailes.webp"class="dejavu"><img src="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAqACkDASIAAhEBAxEB/8QAGAAAAwEBAAAAAAAAAAAAAAAAAQIDAAT/xAAhEAACAgIBBAMAAAAAAAAAAAAAAQIRITESEzJBYQMigf/EABUBAQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAEA/8QAFREBAQAAAAAAAAAAAAAAAAAAABH/2gAMAwEAAhEDEQA/AO5TkHmxNB/CJ bA50KvYJLBAspW7bCRr7bK4JM5tLG2MptLJGViP5PD2BdXOxWzm6rTN1beBqVlh4RrJ9RvAbZA078E3CslI TPtApcLY0YZwPHtGWySTjT9gyUnsmIf//Z " alt="Taureaux androcéphales ailés" class="dejavu portrait" data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/07/b46e8ec0-3057-11e5-9c4f-005056a87c89/838_taureau-androcephales-ailes.jpg" width="598" height="600"/>
Taureaux androcéphales ailés Crédits : Radio France

Sur le site de l’actuel Dur-Sharrukin, il avait mis au jour les vestiges du palais de Sargon II d’Assyrie, dont la date de fondation est connue : 717 av. J.-C. Shedu ou lamassu : tels sont les noms assyriens de ces génies ailés à tête humaine et au corps de taureau qui protègent les portes des villes et des palais.

Sargon II est le fondateur de Dur-Sharrukin, actuelle Khorsabad, vers 713 av. J.-C. Les sept portes de l’enceinte de son palais étaient protégées par des taureaux ailés qui soutenaient des voûtes – c’est ce qui a été reconstitué dans la cour du Louvre.

Taureaux androcéphales ailés. Khorsabad, antique Dur-Sharrukin, Assyrie (Iraq), époque néo-assyrienne, règne de Sargon II (721-705). Haut-relief et ronde-bosse, albâtre gypseux. H. 420 L. 436 cm. Fouilles P. E. Botta 1843-1844. Département des Antiquités orientales, AO 19857.

Bibliographie :

  • Beyer, Dominique, Khorsabad , dans Feuillets, vol. 1, Paris, RMN, 1995.

  • Ariane Thomas, "La cour Khorsabad et les merveilles du palais de Sargon II", dans Grande Galerie, le journal du Louvre no 32, juin-août 2015, p. 28-35.

  • Ariane Thomas, "Les taureaux magiques", dans Grande Galerie, le journal du Louvre no 32, juin-août 2015, p. 36-39.

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......