LE DIRECT
Alexandre Tharaud - Rachmaninov (label Erato)

Alexandre Tharaud passe à Rach II

4 min
À retrouver dans l'émission

Le pianiste réputé pour son chant chez Rameau et l’intime Chopin passe par un programme entièrement consacré à Rachmaninov, avec en pièce maitresse l’impressionnant concerto n°2, joué ici sans excès.

Alexandre Tharaud - Rachmaninov (label Erato)
Alexandre Tharaud - Rachmaninov (label Erato)

« Une plongée dans les abîmes d’une profonde dépression » les mots qu'Alexandre Tharaud choisit pour dire ce que représente à ses yeux le concerto n°2 de Rachmaninov en disent autant sur l'abîme traversé par l'interprète. La solitude et la renaissance de Serge Rachmaninov passent comme dans une grande anamnèse par ce concerto écrit en 1900 et qui symbolise selon l’interprète « le tournant du siècle autant que le départ de Rachmaninov vers une vie nouvelle ».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Tout le monde fait un jour ou l’autre l’expérience de l’échec et de la critique, elle fut particulièrement violente pour Rachmaninov qui, après avoir vu la création ratée de sa Première Symphonie par un chef d’orchestre en état d’ébriété, souffre d’une « apathie paralysante », état qui s’aggrave après sa rencontre avec Leon Tolstoï -écrivain qu’il vénère- qui le déçoit en tout point. Ce concerto n°2 serait pour Rachmaninov comme une traversée des flammes.

Alexandre Tharaud a lui souvent parlé d’une période difficile aux débuts de sa carrière, moment fondateur selon lui alors qu’il connaît aujourd’hui le succès. Après Rameau, Chopin, les années folles du Bœuf sur le toit ou encore les variations Goldberg, Tharaud choisit Rachmaninov et un concerto réputé pour son caractère et sa difficulté d’exécution. Programme Rach II comme ponctué d’un temps suspendu, celui d’une Vocalise avec la soprane Sabine Devieilhe. Un opus 34 souvent proposé dans sa version orchestrée, Alexandre Tharaud a voulu le jouer dans sa version originale, « en clin d’oeil dit-il au Rachamninov pianiste- et compositeur, qui a passé sa vie à s’inspirer jusqu’au mimétisme de la voix humaine ».

Outre la soprane Sabine Devieilhe, le pianiste apparait très entouré – au sens littéral du terme- dans ce disque et même entouré d’Alexandres puisque, quand ce n’est plus le chef Alexandre Vedernikov qui l’accompagne avec le Philharmonique de Liverpool, ce sont deux pianistes qui viennent l’encadrer au piano Aleksandar Madzar à la gauche et Alexander Melnikov à sa droite, Pièces pour six mains donc de Rachmaninov Tempo di Valse, allegro.

Extraits diffusés :

Sergei Rachmaninov

  • Concerto pour piano en ut mineur n°2 op.18 – Allegro Scherzando
  • Vocalise op.34 (soprane : Sabine Devieilhe)
  • Valse en la majeur Tempo di Valse, allegro - Pièces pour six mains

Alexandre Tharaud - Rachmaninov (Erato)

concerts à la Philharmonie de Paris les 26 et 27 novembre 2016 (programme Rachmaninov), à Marseille le 9 janvier 2017, à Metz le 3 mars, 8 juin 2017 au Théâtre des Champs Elysées à Paris.

et si vous ne l'avez jamais vue, une toute autre version (destructive) du Prélude de Rachmaninov :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......