LE DIRECT
BaBa ZuLa « XX » (Glitter Beat records)

BaBa Zula : Istanbul hier, et demain ?

4 min
À retrouver dans l'émission

Tandis que le groupe turc célèbre ses 20 ans d’existence, le climat politique du pays semble peser lourdement sur l’utopie incarnée par des musiciens qui, aux yeux de beaucoup, illustraient la « Movida d’Istanbul »

BaBa ZuLa « XX » (Glitter Beat records)
BaBa ZuLa « XX » (Glitter Beat records)

« Asiklarin Sözü Kalir » : « A ceux qui réduisent l'amour à la luxure, à l'imposture, à ceux qui bâtissent un monde dédié à leur gloire, à ceux qui s'aveuglent de rage (…) les mots du poète / l’amour sont éternels » Traduction approximative des mots de BaBa ZuLa le groupe turc qui évoque dans le refrain la chute d’un pacha, le renversement du sultan. Un titre emblématique du groupe à retrouver dans la compilation « kaléidoscope » qui célèbre leur vingt ans : XX.

En 2005 BaBa ZuLa jouait déjà partout en Europe et pouvait s’enorgueillir de faire chanter ensemble allemands et turcs, on parlait d’une « Movida d’Istanbul ». Force est de reconnaitre que depuis le climat a changé et le groupe phare de la scène actuelle stambouliote de célébrer ses 20 ans d’existence avec une émotion plus que mitigée.

« La vie serait vraiment trop difficile sans musique, confiaient-ils (…) nous vivons dans un pays difficile, et la musique reste d'un grand secours en nous permettant de nous exprimer. C'est pour ça que la communauté que nous avons formée au collège reste encore en contact. Les choses ne se sont pas forcément améliorées, mais nous continuons de compter les uns sur les autres pour se réconforter »

Recep Tayip Erdoğan compte lui sur le référendum constitutionnel pour rester président jusqu'en 2029… Comme le soulignait Thomas Cluzel dans la revue de presse internationale hier matin, le pouvoir turc joue aujourd'hui avec la liberté en Europe « et peu importe finalement la brouille diplomatique aujourd'hui entre la Turquie et les Pays-Bas, comme le soulignait le journal turc HÜRRIYET DAILY NEWS les élections néerlandaises de mercredi seront un indicateur précoce de la capacité de l’extrême droite à poursuivre son essor en Europe. »

Indicateurs à leur mesure, BaBa ZuLa publiaient eux récemment un condensé des 20 premières années du groupe, au cours desquelles ils ont collaboré avec une chanteuse d'opéra star des années 50 (Semiha Berksoy), avec un des membres de CAN (Jaki Liebezeit) mais surtout avec Sly & Robbie et Mad Professor, suite logique pour qui revendique l’appellation de « Dub oriental ». Baba ZuLa ou « le Grand Secret » : en 20 ans ils ont publié 8 albums réalisés dans leur studio à Istanbul, joué dans le monde entier, sur scène pour le cinéma et le théâtre (créé au départ pour réaliser la bande son d'un film (Tabutta Rovasata de Derviş Zaim), BaBa ZuLa entretient des liens forts avec le cinéma : en plus de bande originales, Fatih Akin les filmait dans Crossing the Bridge - The Sound of Istanbul (2005) on les entendait aussi dans Mustang de Deniz Gamze Ergüven).

Le groupe formé en 1996 par Mehmet Levent Akman (cymbales et samplers) et Osmat Murat Ertel (alias OME, chant, saz et claviers) mélange saz, oud électrique et oscillateurs, cymbales et samplers, inspiré à la fois par les musiques folk turques mais aussi le courant rock psychédélique qui fit florès dans les années 60 en Turquie (citons entre autres Erkin Koray, Barış Manço, Moğollar) et enfin le Dub jamaïcain. Esprit résumé dans la chanson « Özgür Ruh » (l'âme libre) « Tu ne peux enfermer un esprit libre dans quatre murs, Et mon âme ne s'éteint pas quand je meurs »

Extraits diffusés :

  • Asiklarin Sözü Kalir (feat. Brenna Mac Crimmon)
  • Analog Anadolu (Dub Version)
  • Özgür Ruh (feat. Mehmet Güreli)

BaBa ZuLa l’album « XX » (Glitter Beat records)

concert le 21 avril 2017 à Bruxelles (au Palais des Beaux Arts)

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......