LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Black Flower l’album« Artifacts » (Sdban Ultra)

Black Flower, éclipse lunaire

5 min
À retrouver dans l'émission

Le groupe mené par le saxophoniste et flûtiste belge Nathan Daems traverse à la fois le temps et les espaces, l’Ethiopie, la Jamaïque et les Balkans même, au gré d’une aventure mystique, fiction nourricière.

Black Flower l’album« Artifacts » (Sdban Ultra)
Black Flower l’album« Artifacts » (Sdban Ultra) Crédits : peinture : Kasper Baele

« Bones » ou les os et la flute du projet Black Flower. Plutôt que de vous raconter comme d’habitude d’où vient ce que vous entendez, qui sont les musiciens derrière Black Flower il faut commencer par l’histoire que donne à lire l’auteur principal du disque, un certain Nathan.

Nathan évoque ses voyages en Grèce dans les notes du disque, et alors qu’il erre dans les vieux quartiers de Thessalonique il fait la rencontre d’un musicien de rue qui lui donne un papier avec les mots ΨΥΧΗΣ ΙΑΤΡΕΙΟΝ (PSYCHES IATREION) inscrit en grec. Psyches Iatreion, le repos de l'âme, formule ancienne liée à la grande librairie d'Alexandrie, -au passage pour les bibliophiles c’est une expression que certains auront peut-être vue inscrite au dessus des portes de la bibliothèque de l'abbaye de Saint-Gall en Suisse (une des plus vieilles bibliothèque monastique au monde, date du IXème siècle à voir ICI)

Psyches Iatreion, ou l'hôpital de l'âme, c’est le mot de passe pour un lieu que Nathan va retrouver la nuit qui précède son départ, un petit chemin qui mène à une cave, où il descend une bougie à la main pour y découvrir l’expression d'un culte musical…

La musique de Black Flower est traversée d'influences, de cultures plus ou moins anciennes, éthiopienne d’abord, occidentale aussi, on retrouve par ailleurs un goût pour l'écho et les boucles du dub jamaïcain, et puis quelques secondes plus tard vous voici transporté en Europe de l’Est au gré de cuivres entremêlés…

Peut-être le nom de Black Flower fait-il écho à l’African Flower (Fleurette Africaine) de Duke Ellington, Max Roach et Charles Mingus. On peut le supposer à en juger par les quelques informations trouvées sur Nathan Daems, le saxophoniste et flutiste belge qui compose et organise l’ensemble instrumental. C’est leur deuxième album, avec à ses côtés des musiciens belges (le bassiste Filip Vandebril, le pianiste Wouter Haest et le batteur Simon Segers) à noter : la présence du texan Jon Birdsong, un trompettiste que vous avez peut-être entendu chez Beck ou Calexico ou encore celle du violoniste Tcha Limberger.

Projet toujours illustré d’une aquarelle étrange (signée Kasper Baele, à suivre ici ) on devine la pointe d’un clocher ou d’un château dans les Carpates, la lumière est incertaine peut-être est-ce celle d’une éclipse de Lune ?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits diffusés :

  • Bones
  • Alexandria
  • Lunar Eclipse

Black Flower « Artifacts » (Sdban Ultra)

Concerts les 9 et 10 mars 2017 au Duc des Lombards à Paris

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......