LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
« Depardieu Chante Barbara »  (Because Music)

Depardieu, Barbara : chanter dit-elle

5 min
À retrouver dans l'émission

L’acteur et la chanteuse se sont aimés, ont même partagé la scène pour le spectacle Lily Passion. 20 ans après la mort de la Dame en noir, Gérard Depardieu publie un enregistrement comme dénudé, électrique et bouleversant.

« Depardieu Chante Barbara »  (Because Music)
« Depardieu Chante Barbara » (Because Music)

« Depardieu chante Barbara, au piano Gérard Daguerre » c’est le titre. Quasi durassien le titre de cet enregistrement singulier qui sort vendredi. Vingt ans après la mort de Barbara (en novembre 1997) le comédien rend hommage à sa manière à celle qu’il avait découvert adolescent à la radio et qui deviendra plus tard son amie, celle avec qui il vivra une histoire singulière elle aussi.

« Pour moi Barbara ca n’avait rien à voir. Sa voix et ses mots avaient le don de me désinhiber alors que j’avais quasiment perdu la parole. Pour moi, c’était plus fort que Brel, qui était trop théâtral pour me toucher. Barbara c’était l’inverse, elle n’en faisait jamais trop »

(à lire dans l’entretien accordé à Valérie Lehoux dans Télérama)

Barbara et Depardieu feront une tournée ensemble sur scène en 1986, pour le spectacle Lily Passion qui ne sera pas compris de tous. Et l’acteur de commencer justement par une chanson de Lily Passion (signée Luc Plamondon), ce dialogue joué désormais seul, celui de « L’ile aux Mimosas ». Et chaque mot de prendre une résonance nouvelle et plus profonde :

« Il y a si peu de temps Entre vivre et mourir Qu'il faudrait bien pourtant S'arrêter de courir Toi que j'ai souvent cherché A travers d'autres regards Et si l’on s'était trouvé Et qu'il ne soit pas trop tard… ».

Au cœur du répertoire choisi, cette autre chanson, écrite par Guillaume Depardieu : « A force de » où Gérard Depardieu perd son souffle à lecture. Au départ Gérard Daguerre et Gérard Depardieu se retrouvent dans la maison de Barbara au Précy-sur-Marne pour enregistrer seulement deux chansons, « Nantes » et puis celle-ci « A Force de ». Déclencheur sans doute. Finalement ils enregistreront 13 chansons (plus la mélodie Precy Prélude) : « Göttigen », « Au bois de Saint-Amand » ou encore « Ma plus belle histoire d'amour c'est vous » qui rappelle presque la mélodie triste du Petit bal perdu chanté par Bourvil. Il y a de moments presque gênants comme quand il gronde dans « Dis quand reviendras-tu ? » au bord de la caricature. Reste que la lecture de Barbara par Depardieu touche plus que d’autres (notamment Patrick Bruel, pas épargné d’ailleurs dans l’entretien de Télérama). Peut-être parce que l’acteur parvient à établir entre sa voix et le micro ce lien direct que trouvait Barbara avec son public.

Il y a eu plusieurs occasions de voir Depardieu de chanter : jouant Alain Chanone dans « Quand j’étais chanteur » de Xavier Giannoli ou encore dans « Je Vous aime » de Claude Berri (il jouait un chanteur punk avec le groupe Bijou)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

On avait peut-être pas eu l’occasion de l’entendre chanter à la première personne. On se quitte avec une chanson que Barbara avait à l’origine enregistrée pendant l'été 1968 : Le Soleil noir

extraits diffusés :

  • L'île aux Mimosas (L.Plamondon/ Barbara)
  • A Force de (Guillaume Depardieu/ Barbara)
  • Le Soleil Noir (Barbara)

Depardieu Chante Barbara (Because Music) en partenariat avec France Culture

En concert aux Bouffes du Nord du jeudi 9 février jusqu’au 18 Février 2017

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......