LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
erya Yildirim & Grup Simsek « Nem Kaldi » EP (Bongo Joe / Catapulte Records)

Derya Yildirim et Grup Şimşek : foudre d’Anatolie

5 min
À retrouver dans l'émission

Une jeune musicienne et chanteuse turque s’associe à des musiciens français pour quelques relectures de classiques lus au prisme rock psychédélique. Frisson garanti.

erya Yildirim & Grup Simsek « Nem Kaldi » EP (Bongo Joe / Catapulte Records)
erya Yildirim & Grup Simsek « Nem Kaldi » EP (Bongo Joe / Catapulte Records)

Une histoire d’Anatolie aujourd’hui ou plutôt de relation « outernationale » comme ils le disent avec Derya Yıldırım & Grup Şimşek (prononcer Chimchek - qui veut dire La foudre)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Nem Kaldi : « Que me reste-t-il ? » chante en substance Derya Yildirim. Cette complainte, classique du répertoire turc, signée d’Aşık Mahzuni Şerif (le chanteur /le troubadour Mahzuni Şerif) le groupe l’adapte manifestement dans une veine « pop traditionnalisée ».

Derya Yıldırım, étudiante germano-turc de 23 ans, est née et a grandi à Hambourg, de parents originaires de Sivas (Anatolie centrale), elle joue du saz (luth avec un long manche assez fin) étudiant aussi le piano et le saxophone au conservatoire. En 2014, quand elle participe au festival New Hamburg dans le quartier populaire de Veddel, elle rencontre les musiciens français de l’orchestre Montplaisant (Antonin Voyant, Graham Mushnik, Andrea Piro) et une batteuse anglaise (Greta Eacott). Ils habitent tous entre Berlin, Saint-Etienne et la campagne Jurassienne, pas toujours simple d’organiser des concerts et des répétitions mais ils décident de créer le Grup Şimşek et d’enregistrer 4 titres…

Précision : Şimşek veut dire tonnerre, éclair, tout comme le prénom Yildirim, mais il y a une nuance : l'un est évoque le son de la foudre et l'autre la foudre en elle-même. Je vous propose de l’écouter seule la foudre…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

« Senede Bir Gün » (ne serait-ce qu’une fois par an) là encore une chanson très connue en Turquie (chantée par Zeki Mülen) c’était aussi le titre d’un film de 1946, la chanson évoque la patience et le sacrifice en amour

Attention à ne pas confondre la jeune Derya Yildirim avec une homonyme franco-turque (âgée de 19 ans) qui participait cette année à The Voice : jolie voix, mais dans un tout autre répertoire. Pour en revenir à ce court album de Grup Şimşek, le dernier titre repose sur une de leur composition pour servir un poème de Nazim Hikmet, grand poète turc disparu en 1963 en exil, souvent condamné en mis en prison pour propagande communiste (le pianiste Fazil Say lui a dédié un oratorio) le poème ici s’intitule Davet : « Ce pays est le nôtre ».

extraits diffusés :

  • Nem Kaldi
  • Senede Bir Gün (captation pour un média allemand – extrait d’une vidéo Youtube)
  • Davet

Derya Yildirim & Grup Simsek « Nem Kaldi » EP (Bongo Joe / Catapulte Records)

En concert le 30 juin 2017 à la Marbrerie, Montreuil.

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......