LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Diaz - El Houma (album) Azar

Diaz et El Houma : rap et chaâbi au quartier

7 min
À retrouver dans l'émission

Le rappeur algérois, passé par le groupe phare Micro Brise le Silence, développe une plateforme « El Houma » le quartier, où se croisent peinture, vidéo et musique.

Diaz - El Houma (album) Azar
Diaz - El Houma (album) Azar

« #Un civil au pays des militaires » c’est le refrain fort de l’album de DIAZ paru en décembre dernier. « Il ne reste plus de patience, plus de respect, celui qui bombe le torse n’a que du vent et ceux qui veulent faire le Djihad devraient commencer par faire l’examen de leur conscience » (traduction en substance de ce que l’on vient d’entendre merci à Yassine Bouzar pour son aide)

DIAZ comme Diazepam, l’anxiolytique, pseudonyme choisi par Farid Belhoul rappeur originaire d’Alger, du quartier de Hussein Dey, comme le groupe MBS (Micro Brise le Silence) qu’il rejoindra au milieu des années 2000. Zohra Ziani correspondante à Alger pour le journal Libération consacrait [un grand article](http:// http://next.liberation.fr/musique/2016/08/19/el-houma-quartiers-libres-a-alger_1473484) cet été à DIAZ et à son projet « El Houma » le quartier, en l'occurrence celui de Hussein Dey, quartier populaire où est né DIAZ qui a décidé de créer un collectif et de louer un garage pour en faire un laboratoire culturel. Peinture, musique, video et système D, le tout rassemblé dans une plateforme multimédia et une chaine You Tube que vous pouvez suivre. Vous y verrez notamment La Bataille d’Alger : un rap écrit sur les images en noir et blanc du film La Bataille d'Alger de Gillo Pontecorvo (film de 1966 qui avait reçu le Lion d'or au festival de Venise, controversé, resté longtemps interdit en France).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Passé et présent se croisent sans cesse ; vous l’entendez il y a à la fois du rap et de la musique chaâbi (musique populaire) chez Diaz. « Tradition et modernité » c’est un peu le refrain et le blocage de cet autre extrait : حاصل « Bloqué entre le passé et le futur, Bloqué entre les Etats-Unis et l’Orient, Bloqué entre tradition et modernité » DIAZ parle de Justin Bieber comme de crise identitaire, d’une culture détruite… Kamel Daoud qui a connu l'émergence du rap en Algérie à la fin des années 1990, que ce soit à Alger ou à Oran se rappelle sans doute de l'époque où Intik, MBS (Micro Brise le Silence), signent des contrats en France avec Universal ou Sony… ces groupes se sont séparés n'existent plus.

On se quitte une collaboration entre Diaz, Rabah Donquishoot (ex- MBS) et un certain K'a'zed, rap en kabyle.

extraits diffusés :

  • plage 2#Civil fi bled el 3askar سيفيل في بلاد العسكر
  • plage 5 حاصل
  • plage 8 جاحغ (feat. Rabah Donquishoot & K'a'zed)

Album : الحومة DIAZ – El Houma (Azar)

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......