LE DIRECT
Dona Onete “Banzeiro” (Mais Um Discos)

Dona Onete, Don Bryant : Vieilles canailles

6 min
À retrouver dans l'émission

Tous les deux ont connu d’autres carrières, d’autres parcours, ils publient chacun leur deuxième album, à 70 ans passés. De la soul du Sud des Etats-Unis au registre canaille du Nord du Brésil.

Dona Onete “Banzeiro” (Mais Um Discos)
Dona Onete “Banzeiro” (Mais Um Discos)

“Banzeiro” l’ondulation plutôt la fête, le bordel, c’est que nous propose Dona Onete, 73 ans avec son deuxième album, paru vendredi dernier sur le label Mais Um Discos. Elle n’envisageait forcément pas une carrière de chanteuse professionnelle Dona Onete, elle qui a d’abord été enseignante et chercheuse sur les traditions populaires du Brésil et particulièrement de la région de Belém, dans l’estuaire de l’Amazone. Ancienne représentante syndicale, elle se montre ici engagée en faveur de droits des gays (chanson Na Linha de Arco Iris). Ses chansons qui, au départ, étaient destinées à enseigner l’histoire et la tradition de sa région, sont aussi volontiers canailles et pleines de grain, à l’image de cette « proposition indécente » Proposta Indecente

« Baisers salés et eaux poissonneuses » nous dit le texte qui accompagne le disque. Deuxième cas de renouveau, de carrière au tournant inattendu : celui de Don Bryant, né à Memphis Tennesse (Sud des Etats-Unis), qui publie son deuxième album à 75 ans. Une suite discographique qu’il aura fallu attendre un peu : le précédent remonte à… 1969 (il y a 48 ans). Don Bryant commence par cette chanson (reprise de O.V. Wright) A Nickel and a Nail « J’ai eu un amour, et aussi de l’argent, il ne me reste qu’une pièce, et un clou dans la poche »

Don Bryant “Don’t Give Up On Love” (Fat Possum)
Don Bryant “Don’t Give Up On Love” (Fat Possum)

On entend tout le savoir-faire de celui qui fut (et reste encore) l’auteur et le compagnon de la chanteuse Ann Peebles et qui travailla pendant des années pour le label Hi Records (Label de Al Green, Willie Mitchell) pivot de la Southern Soul, la Soul du Sud des E.U. C’est sans doute un hasard mais on est tenté de lire presque tous les titres de chanson comme des messages politiques : Don’t Give Up N’arrête pas, ne perd pas espoir / How Do I Get There ? Comment y arriver ? ou encore I Want To Know : « Je veux savoir (…) si tu penses à quelqu’un d’autre… est-ce que je perds mon temps ? »

Assurément, non.

Extraits diffusés :

  • Banzeiro
  • Proposta Indecente

Dona Onete “Banzeiro” (Mais Um Discos)

  • A Nickel and a Nail (V.Morrisson / D.Robey)
  • I Want to Know (D. Bryant)

Don Bryant “Don’t Give Up On Love” (Fat Possum)

Don Bryant sera en concert le 5 septembre 2017 à Jazz à la Villette en première partie de Gregory Porter

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......