LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Elena Bashkirova

Elena Bashkirova, la discrète : Tchaïkovski intime

5 min
À retrouver dans l'émission

Difficile de trouver un enregistrement de la pianiste, alors qu’elle joue régulièrement sur les scènes de Berlin, Jérusalem ou Paris. L’occasion de se pencher sur sa lecture des Saisons.

Elena Bashkirova
Elena Bashkirova Crédits : Dan Porges - Getty

« La seule musique capable de toucher, d'émouvoir et d'atteindre est celle qui a jailli du fond d'une âme artistique animée par l'inspiration. Il ne fait pas le moindre doute que même les plus grands génies musicaux travaillaient parfois sans être réchauffés par l'inspiration. Cette dernière est un de ces visiteurs qui ne répondent pas toujours au premier appel. » Lettre de Piotr Ilitch Tchaïkovsky à Mme von Meck, Clarens, mars 1878.

Depuis plus de trente ans, les occasions d’entendre Elena Bashkirova en concert ne manquent pas, en France comme à l’étranger (Berlin, Londres, Jérusalem...). Au disque en revanche, c’est plus que rare. Certains enregistrements sous le nom d’Elena Kremer, quand elle jouait avec son premier mari, le violoniste Gidon Kremer ; aucun en compagnie de celui dont elle partage la vie depuis 1988, Daniel Barenboim. Réponse modeste (ou philosophe) à cette mince discographie: « est-ce qu'on a vraiment besoin de tout ça ? » se demande-t-elle évoquant les très nombreuses sorties de disques.

Pourquoi enregistrer alors ces Saisons de Tchaïkovski ? La pianiste expliquait récemment (à notre confrère Lionel Esparza sur France Musique) que, dans le cadre du festival de musique de chambre de Jérusalem qu'elle fait vivre depuis 1998, elle avait commandé des arrangements de ces Saisons de Tchaïkovski pour les jouer comme des pièces présentées séparément, tout au long des concerts du festival. Intention déçue, essentiellement par l’éparpillement des pièces. Elena Bashkirova décide alors de les enregistrer d’un bloc au piano seul, suivi d’autres pièces intimes de Tchaïkovski, l’Album d’enfants.

Souvenir ou émancipation peut-être de celui qui fut son pédagogue, Dmitri Bashkirov. Après avoir formé des générations de musiciens (Denis Kozhukhin, David Kadouch, Claire-Marie Le Guay) Dmitri Bashkirov - qui enseigne encore à 84 ans - avait accepté de prendre sa fille pour élève, tardivement, à l'âge de 15 ans. Retour à une certaine innocence (et indirectement à Schumann) dans la seconde partie de l’enregistrement, qui touche encore à un Tchaïkovski intime. On se quitte sur une chanson napolitaine vous rappellera peut-être un moment du Lac des cygnes (au troisième acte).

Extraits :

  • Janvier, au coin du feu - Les Saisons op.37 bis
  • Juin, Barcarolle - Les Saisons op.37 bis
  • Chanson napolitaine – Kinderalbum Op.39

Pyotr Ilytch Tchaikovsky : Die Jahreszeiten · Kinderalbum – Elena Bashkirova (Deutschlandfunk)

Prochain concert : Lundi 27 Février 2017 à la Philharmonie De Paris

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......