LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le coffret Ethiopiques box.7’’ édité Heavenly Sweetness

Ethiopiques, les disques tournent encore

6 min
À retrouver dans l'émission

A l’occasion du Disquaire Day (samedi 22 avril) quelque fac-similés de 45 tours éthiopiens qui font encore leur effet : Getachew Mekuria, Tilahun Gésséssé et Ali Birra, celui qui refusait l’amharique.

Le coffret Ethiopiques box.7’’ édité Heavenly Sweetness
Le coffret Ethiopiques box.7’’ édité Heavenly Sweetness

Le son dense et un chargé du saxophoniste Getachew Mekuria, le colosse éthiopien, inventeur et représentant à lui seul d’un style musical au sein de ce qu’on a appelé, par commodité, l’Ethio-jazz. Ceci pour vous rappeler que nous sommes à la veille d’un jour important, et oui demain (avant les élections) c’est le Disquaire Day, le jour des disquaires, et tout un réseau de boutiques indépendantes partout en France propose une série de disques rares ou inédits pour vous encourager à venir fouiller dans leurs bacs. Il y a comme toujours des nouveautés, des éditions spéciales, des créations comme les trois 45 tours de Sessions Unik enregistrées à radio France entre deux artistes qui jusqu’ici n’avaient jamais collaboré. L’essentiel de ces disques rares sont des vinyles et parmi les rééditions qu’on aime qualifier « d’indispensable » ce petit coffret de six 45 tours Ethiopiens, très recherché des collectionneurs et ici réédités sous leur formes originales.

Avec bien sûr Mulatu Astatké et Girma Bèyènè mais aussi ce chanteur moins connu : Tilahun Gésséssé « Bien qu’il soit encore inconnu du public occidental, Tilahun Géssésé est La voix de référence pour le public éthiopien, la vedette absolue et incontestée, inconditionnellement chérie et adulée, quoi qu’il advienne. Ces enregistrements ont ceci de particulier qu’il sont, sauf erreur, les uniques morceaux que Tilahun ait enregistré avec le Police Orchestra » précise dans les notes Francis Falceto qui depuis des années a réuni et fait découvrir au monde entier cette production musicale très singulière sur un territoire et une période définie : 1969-1978, quelques 500 disques 45 tours et une trentaine de 33 tours.

Autre chanteur d'exception à retrouver, et dans une autre langue : Ali Birra, ou Ali le « Printemps »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Comme l'explique Francis Falceto, Ali Birra tient une place singulière : « Comme les grands noms de la scène musicale de l'époque, Ali Birra possède une voix exceptionnelle. Ses chansons parlent aussi d'amour, et comme d'autres, il s'aventure parfois dans la critique politique voilée à travers l'art du double sens si prisé des ethiopiens » Mais lui le fait dans une langue qui n'est pas l'amharique, la langue nationale, mais en oromo. Une singularité qui est loin d'être anodine puisque c’est la langue d’une partie de la population éthiopienne (aujourd’hui 30 millions de personnes selon RFI) des peuples du Sud, soumis alors par l’aristocratie chrétienne d’Hailé Sélassié qu’elle percoit comme « dictatoriale et colonisatrice ». En somme écrit Falceto : « rencontrer Ali Birra c'est passer de l'autre côté du miroir de la mythique unité éthiopienne des descendants de la reine de Saba et du roi Salomon ».

le titre choisi « Awash » est le nom de la gare où Ali Birra a travaillé pendant deux ans avant de reprendre sa carrière à Addis-Abeba, « la contemplation de la rivière, de son flot continu et puissant lui inspire les paroles de ce qui deviendra une sorte d'hymne de la légitimité oromo. » On se quitte avec le grand Mahmoud Hahmed qui en 1975, juste avant la grande glaciation de la dictature de Mengistu, enregistrait avec les mystérieux Equators : « Aynoche Terabu ».

extraits diffusés :

  • Getachew Mekuria : « Shilela »
  • Tilahun Gésséssé : « Sima »
  • Ali Mohamed Birra « Awash »
  • Mahmoud Ahmed « Aynoche Terabu »

Le coffret Ethiopiques box.7’’ chez Heavenly Sweetness

Site du Disquaire Day (Adami)

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......