LE DIRECT
Feist : Pleasure (Polydor)

Feist : le Pleasure est pour nous

5 min
À retrouver dans l'émission

La chanteuse pop canadienne signe un nouvel album plus tendu, à la fois vivant et maîtrisé, laissant la part belle aux aspérités. “Pleasure” aussi singulier que collectif.

Feist : Pleasure (Polydor)
Feist : Pleasure (Polydor)

“Pleasure” chante d’emblée Feist et l’on devine sur ce premier extrait qu’il s’agit de plaisir autant que de son contraire ; et plutôt qu’un album ambigu c’est un disque de nuances que livre la chanteuse canadienne. Feist que certains connaissent depuis presque 15 ans (son premier album Let It Die 2003) au titre très Beatles en moins optimiste, on y découvrait une belle voix, avec ses fêlures. Le succès a suivi pour ses albums suivants (The Reminder 2007, Metal 2011) après l’Europe et les Etats-Unis elle a joué dans le monde entier, au Japon en Amérique latine… Pas mal pour celle qu’on aurait pu prendre pour “une vedette”, comme on disait dans les années 60, qui s'avère être une artiste intéressante sur le long cours. Avec ici une tension, une électricité que peut-être on ne soupçonnait pas.

Feist qui travaille avec une équipe fidèle : le producteur français Renaud Létang, le pianiste canadien Gonzales (accompagné d’ailleurs du chanteur anglais Jarvis Cocker avec qui il signait récemment un bel album en duo “Room 29” chez Deutsche Grammophon). Album collectif mais très personnel que ce “Pleasure”, introspectif si l’on en croit ce qu’en dit Feist :

“Cet album évoque évoque quelqu'un qui se regarde dans le miroir, en pleine nuit, quand on comprend que l'on a que soi sur qui compter ou à blâmer”

(interview Grazia n°393)

A Man Is Not His Song : un homme ne se résume pas à sa chanson. On apprécie ici la capacité à jouer d’une certaine densité du silence chez Feist. L’on entend surtout des chansons tiennent autant à leur qualités propres qu'aux aspérités de l'interprétation : c'est très vivant, c'est inattendu de suivre des morceaux comme celui-ci où le chant intime se mue en chant collectif.

Extraits diffusés :

  • Pleasure
  • Any Party
  • A Man is Not His Song

Feist : Pleasure (Polydor)

Concert le 19 juillet 2017 à l’Olympia, Paris.

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......