LE DIRECT
Around Félicité - Kasaï Allstars (Crammed discs)

Félicité d’Alain Gomis : à Kinshasa la nuit a deux côtés

6 min
À retrouver dans l'émission

En plus de signer un très beau film, le réalisateur Alain Gomis réunit dans Félicité l’énergie des Kasaï Allstars et la grâce de l’orchestre symphonique kibangiste qui interprète la musique d’Arvo Pärt.

Around Félicité - Kasaï Allstars (Crammed discs)
Around Félicité - Kasaï Allstars (Crammed discs)

Un extrait de la bande annonce du film d’Alain Gomis « Felicité » qui sort en salle aujourd’hui, un film connait déjà un certain succès là où il a été montré : grand Prix du Jury Ours d’Argent à Berlin, récompensé de l’Etalon d’or au Fespaco à Ouaguadougou. Sans tout raconter quelques éléments : A Kinshasa, Félicité chante dans un bar tous les soirs, quand elle apprend que son fils a eu un accident elle doit trouver les moyens de payer l’opération dont il a besoin et va tout faire pour y parvenir. La Félicité d’Alain Gomis trouve son origine à la foi à travers l’héroïne d’Un Cœur simple de Flaubert, de la chanson de Grand Kallé, et peut-être un peu de la félicité dont parle Spinoza. C’est surtout le charisme d’une chanteuse, celle du Kasaï Allstars.

Le groupe avec lequel Félicité joue le soir dans le bar n’est autre que la grande formation tradi-moderne singulière de Kinshasa, si vous les avez déjà entendus vous reconnaitrez leur son, sinon surprise…

Les pianos à pouces électrifiés, une des singularités des Kasaï Allstars : groupe d’une quinzaine de musiciens qui réunit cinq ethnies et cultures différentes, tous originaires de la région diamantaire du Kasai, mais le son des kasaï c’est aussi celui de la voix de la chanteuse Muambuyi…

Et celle qui incarne Félicité, la comédienne Véro Tshanda Beya (d’une présence et d’une intensité extraordinaires) a beaucoup travaillé aux côtés de Muambuyi. Vous l’aurez compris la musique est ici au cœur du cinéma d’Alain Gomis et, comme sa bande-son, le film se sépare en deux parties : le jour, la nuit, la quête de Félicité pour réunir l’argent de l’opération mais aussi ce qu’il y a après, avec une forme de refus la grammaire habituelle du récit au cinéma (la seconde partie du film est moins narrative et développe dans des scènes de nuit très belles -avec des nuances de gris, de violet- impossibles à voir autrement que dans une salle de cinéma). Une dualité qui correspond aussi à la musique, les Kasaï Allstars d’un côté et de l’autre une orchestre, l’Orchestre Symphonique Kimbanguiste, qui répète la nuit des œuvres d’Arvo Pärt : O Immanuel décidément comme on l’entend dans une conversation au bar : « même la nuit a deux côtés ».

Extraits diffusés :

  1. Bande Annonce du film d’Alain Gomis
  2. Kasaï Allstars « Quick As White »
  3. Arvo Pärt : Sieben Magnificat-Antiphonen « O Immanuel »

Félicité Bande Originale du Film et (remixes) – Around Félicité (Crammed Discs)

Retrouvez l'interview d'Alain Gomis dans l'émission Continent Musiques

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......