LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Guillaume Perret « Free » (Kakoum Records)

Guillaume Perret hacke le saxophone

5 min
À retrouver dans l'émission

Solo, bouclé, percussif et choral, le saxophone de Guillaume Perret se démultiplie dans un album manifeste qui balaye plus d’un demi-siècle de jazz. Vous avez dit Free ?

Guillaume Perret « Free » (Kakoum Records)
Guillaume Perret « Free » (Kakoum Records)

Un extrait de l’ouverture de l’album « Free » de Guillaume Perret, un saxophoniste, compositeur et arrangeur tantôt « pupitre ou soliste, tendance mainstream ou troisième courant » selon ses mots et qui présentait à la rentrée dernière un disque comme il n’en avait jamais fait : seul, un solo en forme de portrait, de manifeste. Il est déjà rare qu’un saxophoniste publie un disque entier où il est seul, et d’autant plus risqué avec ce mot « Free » qui évoque au mieux un courant du jazz qui a longtemps divisé parmi les mélomanes (et notamment entre les admirateurs ou les adversaires d’Ornette Coleman) ou pire encore, Free comme gratuit, question douloureuse en musique depuis la dématérialisation.

Si Guillaume Perret est libre, véritablement, c’est dans sa démarche et dans sa pratique : parce qu’il joue tout l'orchestre à lui seul, produisant tous les sons que vous entendez, y compris percussions au moyens de micros posés à différents endroits du saxophone, avec plusieurs pédales d'effets et de boucles, ainsi qu'une petite table de mixage, le tout au profit de compositions et d’improvisation qui semblent hacker l'histoire du jazz, la reformuler, partant des années 30 à la musique électronique actuelle (effet de pulsion techno dans « Pilgrim »)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Ainsi « She's got Rythm » fait directement référence à « I Got Rythm » de Gerswhin 1930 qui connaitra des centaines versions, de lectures (de modes de lecture) notamment bebop par Charlie Parker dans « Anthropology », plus free par Ornette Coleman dans « Chippie »). Autre son de cloche, plus de 80 après… Je vous invite à réécouter l’émission Poésie et ainsi de suite sur France Culture où il était invité aux côtés de l'écrivain, poète et fanatique de jazz Jacques Reda. Expliquant à Manou Farine que si évidemment Dexter Gordon, Coltrane ou Wayne Shorter ont traversés son écoute, son imaginaire, il a cherché des modèles d'imitation volontaires plutôt au travers d’autres instruments que le saxophone ténor et d'autres époques. Ainsi penser à un chanteur du moyen-âge, au Xème siècle ou à un joueur de flute d'Inde du Nord (Hariprasad Chaurasia) au mitan du XXème siècle peut ouvrir des perspectives plus riches à votre jeu.

Puisqu’on parle de jazz ce matin il faut signaler plusieurs disparitions récentes dans le jazz (dans la musique tout court) après Maurice Wander la semaine dernière, qui avait été entre autres le pianiste de Claude Nougaro, (sa carrière fut bien plus large, comme le rappelait le bel article que lui consacrait Francis Marmande dans Le Monde.

On apprenait lundi la disparition du guitariste Larry Coryell souvent présenté comme un des pionniers du « jazz fusion », il était à l'origine du fameux Guitar Trio avec John McLaughlin et Paco de Lucía, avait joué aussi bien avec Stéphane Grappelli et Charles Mingus, on se souvient notamment de sa sonorité claire et pourtant étrange aux côtés de Chico Hamilton dans l’album The Dealer (un classique du label Impulse 1966) « Thoughts » pensées donc…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

extraits diffusés :

  • Guillaume Perret : « Walk » et « She’s Got Rythm »
  • album : « Free » (Kakoum Records)
  • Chico Hamilton - introducing Larry Coryell : « Thoughts »
  • album : The Dealer (Impulse!)

Guillaume Perret sera en concert : à la Petite halle de la Villette à Paris les 18 et 29 mars 2017, 1er avril 2017 au festival Cully Jazz (Suisse) aux Lendemain qui chantent à Tulle 28 avril, 29 avril à Agen et le 4 mai 2017 à Beauvais

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......