LE DIRECT
Kiddus I et Cedric Myton : Inna De Yard (Chapter Two Records)

Inna De Yard : l’âme jamaïcaine

6 min
À retrouver dans l'émission

Initié au début des années 2000, le projet Inna De Yard, acoustique à ciel ouvert en Jamaïque, trouve une suite plus qu’émouvante où brillent encore Cedric « Congo » Myton, The Viceroys ou encore le crooner Ken Boothe.

Kiddus I et Cedric Myton : Inna De Yard (Chapter Two Records)
Kiddus I et Cedric Myton : Inna De Yard (Chapter Two Records)

« Soyez bons /soyez justes avec vos frères, et vos sœurs aussi ‘Love is The Key’ l’amour est la clé » chantent The Viceroys, trio vocal jamaïcain dont l’harmonie résonne depuis 1967. C’est avec cette reprise de leur propre répertoire mais ici enregistré presque sans effets, dans une acoustique à ciel ouvert (vous entendiez même l’ambiance des insectes nocturnes) que s’ouvre ce disque de Inna Di Yard autrement dit dans le jardin ou l’arrière-cour vous êtes dans les collines de Kingston : The Soul of Jamaïca, l’âme de la Jamaïque. Et peut-être tient-elle à ce gospel en contretemps.

Si vous êtes amateur de reggae, comme beaucoup de gens en France, vous aviez peut-être déjà entendu parler de Inna De Yard, initiative menée par un label de français passionnés de reggae (Makasound devenu Chapter Two) qui au début des années 2000 a voulu enregistrer les légendes vivantes du reggae (Junior Murvin, Kiddus I, The Mighty Diamonds…) parfois méconnues, chez elle, dans les arrières cours et les jardins.

A l’occasion de l’exposition « Jamaïca Jamaïca ! » qui s’ouvre à la Philharmonie de Paris le 4 avril (jusqu’au 13 août 2017) le label Chapter Two fait suite à la belle série d’enregistrements d’Inna De Yard et publie ce Soul of Jamaïca où l’on retrouve une des voix les plus singulières (et perchées) de l'île : Cédric Myton…

Cédric Myton dont le falsetto inimitable est associé au groupe The Congos, trio qui n’a peut-être pas eu le succès qu’il méritait dans les années 70 malgré de très beaux albums dont le premier "Heart of the Congos" enregistré avec le magicien Lee « Scratch » Perry. Cette chanson Youth Man qui date de 1979, mettait en garde la jeunesse jamaïcaine contre la violence des gangs, hélas toujours pertinente en 2017.Même constat chez le jeune Steve Newland qui voudrait ouvrir les yeux à une génération qui n’a jamais connu que la violence « Sign Of The Times » preuve que toutes les générations se croisent, jeunes et moins jeunes dans le projet Inna De Yard sorte de « Buena Vista Ganja Club » comme l’écrit Francis Dordor dans le hors-série des Inrocks : « Une Histoire du reggae ».

Reste que les anciens emportent la mise encore une fois, à commencer par le crooner Ken Boothe, star du rock-steady qui réinterprète « Let The Water Run Dry », avec pour les chœurs le trio The Viceroys

extraits diffusés :

  • The Viceroys « Love Is The Key »
  • Cedric Myton « Youth Man »
  • Steve Newlands « Sign of The Times »
  • Ken Boothe « Let the Water Run Dry »

Inna De Yard (Chapter Two Records) http://chaptertworecords.com/

Ils seront les invités de l’émission CONTINENT MUSIQUES spéciale Jamaïque le 22 avril 2017

Quelques dates : 19 avril 2017 à Lille, le 22 avril à la Philharmonie de Paris dans le cadre de l'exposition Jamaïca Jamaïca, le 2 juin 2017 à Saint Pierre de La Réunion (festival Sakifo) 9 juillet au festival Terre du Son (à Monts près de Tours) aussi Les Nuits de Fourvière à Lyon le 14 juillet 2017, les Escales de Saint Nazaire le 29 juillet 2017…

Exposition « Jamaïca Jamaïca ! de Marley aux deejays » à la Philharmonie de Paris du 4 avril au 13 août 2017

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......