LE DIRECT
exemplaires de la Collection Jazz In Paris (Decca)

Jazz à Paris : HUM! Sacha Distel et Sidney Bechet

5 min
À retrouver dans l'émission

Equivalent du format poche dans la musique, la grande série “Jazz In Paris” initiée en 2000 augmente son catalogue de dix nouveaux numéros. Histoires d’interactions riches entre musiciens français et américains.

exemplaires de la Collection Jazz In Paris (Decca)
exemplaires de la Collection Jazz In Paris (Decca)

« Just One Of Those Things » de Cole Porter tout feu tout flamme au Club Saint Germain nous sommes en septembre 1960 : vous écoutez HUM ! (pour Humair Urtreger Michelot) à ce moment-là Daniel Humair (batterie) a 22 ans, René Urtreger (piano) 26 ans et l’ainé Pierre Michelot (contrebasse) 32. L’ingénieur du son Jean-Michel Pou-Dubois a passé une semaine à écouter le trio dans le club de la rue Saint-Benoit, il a gardé les ambiances, la rumeur du public et capté sur le vif trois musiciens en plein essor, qui fréquentaient régulièrement les salles de concert parisiennes, ensemble ou aux côtés de Chet Baker, Django Reinhardt, Lester Young et j’en passe… Pour ceux qui s’intéressent au pianiste je vous recommande le livre d’Agnès Desarthe « Le Roi René, René Urtreger » (Editions Odile Jacob).

HUM! une des rééditions de caractère (sortie à l’origine sur le label Vega) qui vient s’ajouter au catalogue de Jazz In Paris. Numéro 118 d’une collection initiée en 2000, parmi les “nouveaux” anciens vous retrouverez aussi Sacha Distel à la guitare aux côté du pianiste John Lewis pour l'album « Afternoon in Paris » paru en 1956. Et alors que la convention (pour l’Association européenne de libre-échange) n’était pas encore signée, Sacha Distel jouait déjà « Dear Old Stockholm »… où l’on remarque surtout le saxophoniste Barney Wilen qui avait 19 ans l’époque. Un an plus tard il accompagne Miles Davis, René Urtreger, Kenny Clarke et Pierre Michelot pour la bande-son d’Ascenseur pour l’échaffaud de Louis Malle.

De nouvelles références (50 albums et dix nouveautés) viennent donc compléter une collection qui fait partie des beaux succès discographiques de ces dernières années : plus de 120 numéros de JAZZ IN PARIS et un million et demi d'exemplaires vendus dans le monde depuis sa création en décembre 2000 selon Universal/Decca.

Vous retrouverez ici Duke Ellington à l'Alhambra, Dexter Gordon au club Blue Note (avec Pierre Michelot à la basse, Bud Powell au piano et Kenny Clarke à la batterie). Beaucoup de musiciens noirs américains trouvèrent en France une liberté, une tranquillité pour travailler comme Quincy Jones qui dirigeait le grand Orchestre d’Eddie Barclay, chose impossible à l’époque aux Etats-Unis.

Enfin une collection qui doit beaucoup à la qualité de ses notes, à son graphisme sobre, ses belles photos d'époque en noir et blanc (pour ces derniers numéros photos de Paul Almasy) et la collection doit bien sûr d’abord au travail de François Lê-Xuan, Alain Tercinet (et désormais Vincent Bessières pour les textes) et surtout le G.G.T.J. Daniel Richard (Grand Gardien du Temple du Jazz, titre décerné à Daniel Richard au début des années 1970 dans les allées du rayon jazz de Lido Musique comme on peut le lire en clin d'oeil dans Jazz mag). Ce n’est plus Gitanes Jazz productions mais Decca qui édite mais la collection continue donc et ne cesse d’étonner comme dans Petite Fleur de Sidney Bechet (1952) où l’on entend au début une version hantée de « That Old Black Magic » : esprit es-tu là ?

Extraits diffusés :

  • « Just One Of Those Things » (Cole Porter) Humair Utreger Michelot album HUM ! - Jazz In Paris n°118 (Decca)
  • « Dear Old Stockholm » ((traditionnel) John Lewis Sacha Distel album Afternoon in Paris - Jazz In Paris n°117 (Decca)
  • « That Old Black Magic » (Harold Arlen – Johnny Mercer) par Sidney Bechet album Petite Fleur Jazz In Paris n°123 (Decca)

Collection Jazz In Paris n°123 (Decca) Prix unitaire 4,16€

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......