LE DIRECT
Petite Amie (Barclay)

Juliette Armanet, voix de têtes et échos

6 min
À retrouver dans l'émission

La jeune auteure et compositrice fait sensation avec un premier album qui pourtant ne semble rien inventer, conjuguant l’influence (excellente) de William Sheller et Véronique Sanson.

Petite Amie (Barclay)
Petite Amie (Barclay) Crédits : image : Theo Mercier

« Impassible tête à tête » chante Juliette Armanet, la jeune auteure-compositrice qui publie ce mois d’avril son premier album « Petite Amie ». « Comment naître et renaitre » semble dire la manière de celle qui se présente le plus souvent seule au piano, voix de tête, pleine d’influences qui résonnent immédiatement. Ainsi « Star triste » chanté au masculin, nous semble pas si éloigné du Chanteur de Balavoine. Juliette Armanet apparait ici (sur la pochette) en princesse amazone : torse nu, cheveux défaits la tête couronnée, mais de plusieurs couronnes, en carton, celles des galettes des rois : jeu assumé sur la pacotille (qui n’a rien à avoir avec Pâques mais avec les petits paquets). Un univers visuel conçu autour d’elle avec l’artiste Théo Mercier qui la mettait en scène un jour avec des bras velus sous un pull rose angora, puis l’autre en jeune fille poney avec une littérale queue de cheval, tout indiqué pour "Cavalier seule" (avec un E vous aurez remarqué).

Juliette Armanet, cavalier seule par The Mercier
Juliette Armanet, cavalier seule par The Mercier

On pense ici à l’écriture de William Sheller : « Je trouve un peu vulgaires vos danses et vos manières Sur moi ça ne fait pas l’affaire, tentez votre chance au poker » difficile de ne pas songer encore à Véronique Samson (que déjà Jeanne Cherhal avait célébrée) mais aussi à Christophe. Sauf que ce n’est pas Aline mais ici Alexandre « fait de moi ton Alexandrie, t’es mon blasphème, ma plus belle insomnie ». Juliette Armanet qui veut retrouver (je cite) « la terre, ma bière et mon tricot » dans ce qui ressemble à sa chanson phare : l’Amour en solitaire

« Où es-tu mon alter, où es-tu mon mégot » il y a une certaine ludique dans les mots parfois tout faits de Juliette Armanet. Passée par le théâtre puis l’école documentaire, pour la télévision (Arte) mais aussi la radio (les Pieds Sur Terre sur France Culture) Juliette Armanet réalisait notamment le portrait de Laila Sekaf, une boxeuse mère célibataire qui travaille dans une agence de recouvrement financier… Une jeune femme qui, comme Juliette Armanet, voit comme un manque d’amour, tout autour…

extraits diffusés :

  1. A La Folie
  2. Cavalier seule
  3. L’Amour en Solitaire
  4. Manque d’amour

Juliette Armanet : Petite Amie (Barclay)

Concerts : 22 avril 2017 au Printemps de Bourges, aux Francofolies de La Rochelle (16 juillet 2017)

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......