LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Affiche officielle des 38ème Trans Musicales

Les Trans 2016 : Conscience, tradition… et gifles

5 min
À retrouver dans l'émission

Aperçu de la programmation touffue du festival rennais à travers quatre propositions, venues de Soweto, de Corée du Sud ou d’Espagne. Avec en final les jeunes Nova Twins qui devraient en bousculer plus d’un.

Affiche officielle des 38ème Trans Musicales
Affiche officielle des 38ème Trans Musicales

“Our Truth” notre vérité c'est le message délivré par les 7 membres de BCUC, groupe venu de Soweto (South Western Township) la banlieue noire du Sud de Johannesbourg, symbole la résistance à l'apartheid et tristement célèbre pour sa pauvreté, ses affrontement réguliers. BCUC, entendez Bantu Continua Uhuru Consciousness, veut en dire autre chose, mélangeant des rythmes anciens et expressions contemporaine, ils enregistrent très peu (c'est un groupe à voir sur scène) et jouent des morceaux qui dépassent les 20 minutes, une résistance au temps comme à la résignation, c'est l'une des découvertes à faire aux Transmusicales de Rennes et ils seront les invités de Continent Musiques samedi soir en direct, avant leur concert.

On verra aussi aux Trans des groupes venus du monde entier, y compris de Corée du Sud comme The Barberettes. Trio visiblement marquées par l’élégance légère des années 50-60 (ambiance Madmen assez palpable dans leurs poses et leurs costumes) Doo Wop anglais et coréen comme ici avec “When It’s raining” heureusement il ne pleut pas à Rennes ce vendredi pour l’émission Ping Pong où elles jouent pour France Culture au Liberté.

Un des angles forts de cette edition des Transmusicales de Rennes, c’est un retour aux musiques ancrées (avec un a) pas forcément de terroir mais faites de folklore : cabrette et vielle à roue de bourrée du Massif Central mélangées à de l’electro (Super Parquet) d’un côté, de l’autre le groupe estonien Trad. Attack intègre cornemuse et guimbarde à leur approche ou leur énergie rock… et puis il y a ce chanteur de flamenco, Niño de Elche.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Francisco Contreras Molina dit « Niño de Elche », un cantaor héritier de Paco Ibañez et d'une certaine tradition flamenca qui ne renie pas pour autant son goût pour la musique métal et veut ouvrir le flamenco aux sonorités actuelles, on l’a vu à Barcelone mêler rave-party et verdiales (fêtes populaires et rurales en espagne), on en attend pas moins aux Transmusicales.

Dernier coup de décapant avec les fausses jumelles anglaises de Nova Twins (qui seront elles aussi les invitées de Continent Musiques samedi soir) des filles de l’East London qui en feront trembler plus d’un à grand coup de « Bassline Bitch ».

Extraits diffusés :

BCUC « Yinde » (edit) auteurs : BCUC (Nyami Nyami Records)

The Barberettes « When it’s rainin’» (auteur :Shinae An) The barberettes Volume 1 (Eggplant)

Niño de Elche « Estrategias de Distracción » (Begoña Abad- Niño de Elche)

Nova Twins « Bassline Bitch » (Nova Twins)

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......