LE DIRECT
live « No Exit » (Verycords)

Marianne Faithfull, sur scène et sans issue

4 min
À retrouver dans l'émission

Alors qu’elle publie « No Exit » capté lors de sa dernière tournée - interrompue pour des raisons de santé- la chanteuse s’apprête à monter sur la scène du Bataclan pour y interpreter « They Come At Night » écrite au lendemain du 13 novembre 2015. Extraits lus par Marianne Faithfull.

live « No Exit » (Verycords)
live « No Exit » (Verycords)

« Combien de fois me suis-je retrouvée là, sans raison ni excuses, (…) à la recherche de quelqu'un, de quelque chose, de toi, à ta recherche… » : Falling Back, chanson co-écrite entre Marianne Faithfull et la chanteuse et guitariste Anna Calvi. C’est par là que commence NO EXIT (sans issue) le dernier enregistrement de concert de celle qui fut et reste à la fois une égérie du swinging London, une enfant de la guerre devenue la fiancée d’un Rolling Stone, une comédienne attachée aux sonnets et Shakespeare, proche de William Burroughs et de Francis Bacon, une silhouette au parcours et à la voix brisés, qui sut écrire d’une voix nouvelle, en Broken English.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Si elle se produit désormais moins sur scène pour des raisons de santé, Marianne Faithfull a tenu à donner demain soir un concert au Bataclan, pour y faire entendre notamment une nouvelle chanson, écrite au lendemain des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, chanson écrite avec Mark Lanegan et dont elle bien voulu nous lire quelques vers : « They Come At Night »

« Ils viennent à la nuit tombée, Oh mère entends-tu ma prière ? Quelle est cette horreur qui flotte au dessus de moi ? Les Nazis reviennent tous les 70 ans. Les bombes explosent à Paris, L’avenir est celui-là. Il n’y a pas de grande Angleterre, ni de grande Russie, ni de grande Amérique. Leurs péchés viennent dans nos foyers nous hanter du mauvais côté des armes » (traduction sans doute faillible, nos excuses)

Le gout du cabaret Viennois et de Kurt Weill qu’elle a tellement chanté imprègnent sans doute les prestations cahotiques (au sens du chemin fait de soubresauts) mais toujours sincères de Marianne Faithfull que l’on vient voir pour entendre chanter Sister Morphine, The Ballad of Lucy Jordan ou encore As tears Go By créée par elle en 1964.

Marianne Faithfull a accepté de nous recevoir chez elle à Paris, visite organisée avec un de ses amis, un chanteur qui l’avait l’accueillie chez lui pendant quelques temps et qui, pour l’occasion, est venu chez elle avec une sélection de disques sur-mesure, sorte de portrait en musique de Marianne Faithfull. Il se trouve que lui aussi publie quelques enregistrements de concert à l’occasion de la réédition de ses albums, vous l’avez déjà vu quelque part ce chanteur… Etienne Daho dont on écoute une version de concert Des Attractions Désastre.

Extraits diffusés :

  • Falling Back (Faithfull/Calvi)
  • Texte « They Come At night » (Marianne Faithfull) tapis intro
  • As tears Go By (Jagger/Richards/Oldham)

Extraits de l’enregistrement live « No Exit » (Verycords)

  • Etienne Daho Des Attractions désastre (live)

extrait de Paris Ailleurs (1990-1995) réédition Deluxe (Parlophone)

Etienne Daho chez Marianne Faithfull au programme de Continent Musiques samedi prochain à 21h sur France Culture

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......