LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo « Madjafalao » (Because Music)

Orchestre Tout-Puissant Poly-Rythmo : question d’héritage

4 min
À retrouver dans l'émission

Le grand orchestre de Cotonou, formé en 1969 entre high-life, rumba, funk, soul et traditions enregistre son deuxième album depuis sa réactivation en 2007.

Le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo « Madjafalao » (Because Music)
Le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo « Madjafalao » (Because Music)

« Aïe Aïe Aïe » les questions d’héritage sont toujours difficiles, en France comme au Bénin… Vous écoutez le Tout Puissant Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou une des formations les plus anciennes de l’ouest Africain : il y eut (entre autres) le Rail Band au Mali, le Bembeya Jazz National, l’orchestra Baobab (toujours actif)… Cet orchestre béninois a été fondé à la fin des années 60, il eu ses heures de gloires (aux côtés Fela Kuti, Manu Dibango ou Miriam Makeba qu’ils accompagnèrent à l’occasion), le Poly-Rythmo failli tomber dans l'oubli, en en tout cas en Europe où ils n’avaient jamais joués, quand, en 2007 Elodie Maillot, journaliste et productrice à France Culture, les rencontre et décide de les convaincre à se reformer pour aller jouer dans le monde entier.

Et voici que le Tout-Puissant Poly-Rythmo publie « Madjafalao » (prends garde) c’est le titre du premier morceau qui appelle à la vigilance de chaque instant, il faut savoir se prémunir des jalousies nous dit-on, il est beaucoup question d’amour, d’enfant prodigues, de méfiance aussi, « débrouiller mais pas voler » comme il est dit dans cette chanson Héritage qui reproche à ceux « qui mangent leur blé en herbe » de ne pas attendre la juste récolte. Il est aussi question de louanges…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Tout Puissant Orchestre Poly-Rythmo « Africa lonlon ». Louanges et grâces à la limite de la carte postale, de l’image d’Épinal, mais c’est tellement bien produit et emmené par la voix de Vincent Ahehehinnou… Si le chef d’orchestre Mélomé Clément n'est plus (il est mort en 2012) le bassiste historique Gustave Bentho, doyen du groupe et Loko Pierre le saxophoniste (lui aussi présent depuis 1969) sont bien là et bien entourés, dans une production signée Eliezer Oubda et Florent Mazzoleni.

On y entend à la fois de la rumba congolaise et du high-life ghanéen, des rythmes afro-cubains (j’en passe) d'où l'appellation de Poly-Rythmo… il faut écouter le final entêtant de Wangnigni, l’énergie des ouvertures pour s’en convaincre, la vaudou opère toujours pour qui le célèbre…

On se quitte avec Finlin ho qui pourrait être tiré d’une correspondance amoureuse : « souviens-toi de ces mots doux ».

Extraits diffusés :

  • Héritage
  • Africa London
  • Finlin ho

Le Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo « Madjafalao » (Because Music)

en concert ce Vendredi 28 Octobre 2016 au Pan Piper à Paris, samedi 29 octobre 2016 à Brest, le 6 Novembre à Aubervilliers pour le festival Villes et Musiques du Monde le 10 novembre à Rennes, le 15 novembre 2016 à Strasbourg, le jeudi 17 novembre au Rack'am de Brétigny-sur-Orge, le 23 nov.2016 à Marseille, 24 nov 2016 au Rocher Palmer à Cenon.

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......