LE DIRECT
Perfume Genius : No Shape (Matador)

Perfume Genius, grande forme

5 min
À retrouver dans l'émission

Avec No Shape, son quatrième album, le chanteur et performeur américain au parcours semé d’épreuves ajoute en sophistication sans perdre en intensité.

Perfume Genius : No Shape (Matador)
Perfume Genius : No Shape (Matador)

L’émotion puis la compression, le piano, une voix et puis d’un coup cette avalanche d’euphorie, vous écoutez “Otherside” l’autre côté et l’ouverture de l’album de Perfume Genius. Une entrée en matière qui dit bien la manière baroque -au sens de la perle irrégulière – de Mike Hadreas, alias Perfume Genius.

Voilà un américain de 35 ans originaire de Seattle, à la fois irrégulier physiquement et moralement au regard de certains : il a chanté son goût pour le fétichisme, les hommes au physique étrange, son expérience de la prostitution, les menaces de mort qui ont pesé sur lui très jeune pour s’être affiché (comme il le fait encore) maquillé et sans équivoque. Depuis son adolescence Mike Hadreas entretient un rapport particulièrement critique avec son corps (et de tout cela il est question dans ses chansons) : atteint par la maladie de Crohn, il compensait très jeune ses périodes d'hospitalisation, de diète par divers excès et a développé plusieurs addictions. Ajoutez à cela une relation compliquée avec sa mère alcoolique… vous allez dire quand est-ce que cela s’arrête ?

Peut-être pas tout de suite mais cela s’améliore, déjà parce que ses chansons ne sont pas que des plaies ouvertes ou de la résilience exhibée, il y a aussi un certain humour et une grâce incontestable. Et puis parce que le musicien a trouvé l’amour depuis quelques années en la personne d’Alan Wyffels (qui l’accompagne sur scène) et s'il a un peu abandonné le côté brut, désaccordé de ses premières chansons au profit de plus en plus de sophistication dans la prodcution, ce qu’il a dire ne s'est pas affadi : “Dans chacun de mes souffles dépensés, tu collectes, mon amour”

Alors certains se demanderont peut-être si ce “génie du parfum” a quelque chose à voir avec le roman de Patrick Süskind (Le Parfum). Visiblement oui... c’est après avoir vu le film (qu’il a trouvé très mauvais, mais il a aimé le roman ensuite) que lui serait venu l’idée du nom. Sans doute quelque chose se joue pour lui (comme c’était le cas dans le roman) à la frontière entre désir et dégoût physique. Mais Perfume Genius a surtout beaucoup à voir avec un grand groupe de Manchester : The Smiths. Mike Hadreas fait sans doute partie des chanteurs pour qui Morrissey aura été une voix importante. Et puisque l’on parle de voix, il faut mentionner une invitée de marque dans l’album : Weyes Blood (autre pseudonyme littéraire, cette fois-ci celui de Natalie Mering une californienne dont il faut écouter "Front Row Seat To Earth") qui dans “Sides” dit comme par procuration “Il n’est pas facile de m’aimer”. C’est peut-être vrai selon Mike Hadreas, disons que de notre point de vue cela devient quand même de moins en moins difficile.

Extraits diffusés :

  • Otherside
  • Die 4 You
  • Just Like Love

Perfume Genius : No Shape (Matador)

Concert le 11 juin 2017 au festival We love Green au Bois de Vincennes – Paris

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......