LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sandrine Chatron : A British Promenade (Label Aparté)

Promenade anglaise à la harpe

5 min
À retrouver dans l'émission

La harpiste Sandrine Chatron concentre son programme autour des compositeurs anglais du début du XXème siècle, entre exotisme et mélodie amoureuse. Qui a dit que les harpistes passaient leur temps à s’accorder ?

Sandrine Chatron : A British Promenade (Label Aparté)
Sandrine Chatron : A British Promenade (Label Aparté)

Entrons par Hamabdil (mélodie hébraïque) pour violoncelle et harpe : vous entendez Ophélie Gaillard au violoncelle et Sandrine Chatron à la harpe. La musique date de 1917, signée Sir Granville Bantock (1868-1946).* Un extrait de ce disque de la harpiste Sandrine Chatron « A British Promenade » un parcours anglais dédié à une certaine école de compositeurs tous passés par le Royal College of music au début des années 1900 et qui vont participer à ce qu’on a appelé la renaissance musicale anglaise. En tête le compositeur Benjamin Britten (le plus célèbre de tous, considéré comme l’un des plus grands compositeurs anglais depuis Purcell) qui composa aussi cette suite pour harpe, avec dans cette ouverture (op.83) des airs de boléro …

Sandrine Chatron fait ici entendre toutes les possibilités de la harpe, soliste, rythmique, harmonique à l’instar d’un autre harpiste Xavier de Maistre, associé lui aux Arts Florissants. La harpe instrument encore aujourd’hui mal apprécié, jugé (plus encore que le clavecin) comme un instrument précieux, voire irritant. Stravinsky aurait repris à son compte une blague récurrente chez les musiciens « Les harpistes passent 90% de leur vie à accorder leur instrument, et les 10% qui restent à jouer faux »

La harpe est pourtant régulièrement remise à l’honneur dans les répertoires plus populaires : ces dernières années chez l’américaine Joanna Newsom, chanteuse et harpiste folk, et bien avant chez les celtiques comme Alan Stivell. On se saurait trop vous recommander le disque soul « Afro-Harping » paru en 1968 par Dorothy Ashby. La harpe dans tous ses états donc, on revient à Sandrine Chatron et son programme anglais qui propose même des poèmes en forme de conseils amoureux. Cinq Poèmes de Herrick par Berkeley : “If nine times you your bride-groom kiss” “Si neuf fois vous embrassez votre promis… sachez que la dixième sera celle du Pasteur… » Le ténor c’est Michael Bennett.

*: Bantock, d'origine écossaise, chrétien non pratiquant, a beaucoup écrit en s’inspirant de ses racines celtiques, il apparaît cependant très versé dans l'orientalisme de son époque et il écrira aussi des pages consacrées à Omar Khayyam (le poète persan). Cette mélodie hébraïque correspond à en croire le livret plus à une « vogue de l'exotisme du début du XXème » qu’à une croyance).A découvrir aussi dans ce disque l'enregistrement d'Arabesque de York Bowen, jusqu'ici inédit au disque.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits diffusés :

  • Sir Granville Bantock (1868-1946) : Hamabdil (Mélodie hébraïque) pour violoncelle et harpe (1917) Ophélie Gaillard, violoncelle
  • Benjamin Britten (1913-1976) : Suite pour harpe, op. 83 (1969) Ouverture
  • Lennox Berkeley (1903-1989) : Cinq Poèmes de Herrick pour ténor et harpe, op. 89 (1974) “If nine times you your bridegroom kiss” Michael Bennett, ténor

DISQUE : Sandrine Chatron : A British Promenade (Label Aparté)

Concert ce jeudi 1er juin 2017 à la Sainte Chapelle du Château de Vincennes

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......