LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Rodolphe Burger « Good » (Dernière bande)

Rodolphe Burger, couronne piétinée

5 min
À retrouver dans l'émission

Le guitariste, philosophe et exégète du Velvet signe un album en forme de « bibliothèque qui flambe » où se croisent Beckett, Büchner, T.S Eliot, Pierre Alféri et Olivier Cadiot.

Rodolphe Burger « Good » (Dernière bande)
Rodolphe Burger « Good » (Dernière bande) Crédits : image : Patrick Mario Bernard

« Le son du variateur quand la lumière faiblit… ca ne vous dit rien ? » et c’est Rodoplphe Burger qui pose la question avec Happy Hour morceau co-signé avec Pierre Alféri & Christophe Calpini. Un musicien Suisse et un écrivain à ses côtés pour faire accoucher la musique de Burger. A force de multiplier les projets et les collaborations depuis la fin de son groupe Kat Onoma (je pense à son festival à Sainte-Marie-Aux-Mines, aux albums avec Françoise Hardy, Baschung ou Higelin, aux ciné-concerts (sur les images jaunies d’amérindiens d’Edward S.Curtis In the Land of The Head Hunters, 1914) à sa Compagnie… on en oublierai presque les albums « solo » de Rodolphe Burger. Le dernier, NO SPORT remonte à 2008 (et au passage No Sport ne serait pas une citation de Churchill il aurait probablement dit « low sports » erreur d’interprétation).

Le titre de ce nouvel album est en anglais GOOD mais il se chante beaucoup en français, et ceci illustré par une photo un peu triste et belle à la fois : comme une fin de fête des galettes des rois : on voit une couronne en carton abandonnée par terre. Peut-être l’auteur de cette image (le réalisateur Patrick Mario Bernard) souhaitait-il donner son interprétation de ce verset du livre d'Esaïe :

"Elle sera piétinée, la couronne éclatante dont sont fiers les ivrognes d'Ephraïm"

(livre d'Esaïe 28.1-22 - Ancien Testament)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

- Poème en or (Olivier Cadiot / Rodolphe Burger)

« Poème en or » texte d’Olivier Cadiot et musique de Rodolphe Burger… un extrait de cet album Good, à entendre comme une bibliothèque éclatée. Fruit de résidences nommées Explicits Lyrics, entre la Villa Médicis, La Maison de la poésie, le théâtre de Vidy en Suisse, Good se lit et s'entend comme un mélange littéraire : Goog qui donne son titre au disque est composé d'après un texte Samuel Beckett, on trouve en plus d'Olivier Cadiot avec qui Rodolphe Burger collabore depuis des années, des textes de Michel Deguy, de Goethe, le long poème de T.S Eliot The Wasteland (les 433 vers tous dits), des fragments de Lenz écrits par Büchner… « C'est mauvais signe quand on a besoin d'expliquer » confie Rodolphe Burger. On pourrait se contenter (et d’ailleurs c’est qu’on va faire) de citer Arnaud Robert : « Burger traite la poésie comme il traite sa guitare ; saturées d'indices auxquels il boute le feu. Le monde selon « Good » est une bibliothèque qui flambe sur laquelle volent des mémoires dispersées ».

Extraits diffusés :

  • Happy Hour (Pierre Alféri, Rodolphe Burger & Christophe Calpini)
  • Poème en or (Olivier Cadiot / Rodolphe Burger)
  • Painkiller (Dany Baur & Pierre Alferi / Rodolphe Burger & Christophe Calpini)

Rodolphe Burger « Good » (Dernière bande)

Concerts : 17 mars 2017 a L’archipel de Fouesnant, le 18 mars 2017 au Vauban a Brest, il y aura ensuite le festival les Chants De Mars a Lyon, puis le theatre Picollo a Chalon, le 106 à Rouen et encore le festival Mythos à Rennes le 31 mars..

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......