LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
« Soundbreaking – La grande aventure de la musique enregistrée » à retrouver sur Arte

Soundbreaking : Histoire(s) de la musique enregistrée

5 min
À retrouver dans l'émission

La série documentaire proposée sur Arte brosse à grands traits un siècle d’évolution de l’enregistrement, ses différents impacts sur la musique telle qu’on l’entend aujourd’hui. Mine de témoignages et d’archives passionnants, avec des fulgurances et quelques raccourcis.

« Soundbreaking – La grande aventure de la musique enregistrée » à retrouver sur Arte
« Soundbreaking – La grande aventure de la musique enregistrée » à retrouver sur Arte

« It is knowing » c’est savoir nous dit John Lennon dans « Tomorrow Nevers Knows » chanson qui en bouleversera plus d’un, non seulement pour ses paroles mais à cause du nombre d’innovations sonores proposées. « Difficile d’imaginer ce que serait le son des Beatles sans George Martin » analyse Brian Eno, et c’est Giles, le fils de l’ingénieur du son, George Martin qui pousse les potentiomètres des studios Abbey Road. C’est souvent par l’extrait analysé, la démonstration et l’anecdote que brille la série documentaire « Soundbreaking » diffusée depuis vendredi dernier sur Arte. Six épisodes (à raison de deux chaque vendredi) pour raconter « la grande aventure de la musique enregistrée » série co-signée Maro Chermayeff, Christine Le Goff et Romain Pieri.

Comment, depuis les inventions de Charles Cros et Thomas Edison à la fin du XIXème siècle (et pourquoi ne pas remonter à Édouard-Léon Scott de Martinville en 1860 ?) les développements de la musique enregistrés vont avoir un impact sur notre façon d’entendre et de produire de la musique c’est le grand sujet de cette série produite entre France, Etats-Unis et Angleterre.

On y entend beaucoup de stars (Elton John, Debbie Harry, Paul McCartney) des chanteuses, des musiciens mais surtout des faiseurs de musique : Tony Visconti, producteur (entre autres) de David Bowie, Quincy Jones (à propos de Michael Jackson) Nigel Godrich (Radiohead) Rick Rubin (à propos de Johnny Cash) mais aussi côté français le compositeur et pionnier Pierre Henry, Catherine Ringer (passionnante à propos des inventions de Fred Chichin au sein des Rita Mitsouko comme les deux micros superposés : un Shure pour la chaleur et un micro cravate de conférence pour les détails et les défauts) ou encore Renaud Létang (qui apprend avec Manu Chao à accepter une part d’incertitude).

L’apprentissage des nouvelles techniques s’est fait pour certains sur le tas, comme le raconte un certain Bob Margouleff…

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Associé au bassiste anglais Malcolm Cecil, ils forment TONTO = The Original New Timbral Orchestra, un mur de synthétiseurs immédiatement remarqué par Stevie Wonder qui fera appel à eux sur plus de trois de ses albums (Music of my mind, Talking Book, Innervisions) exemple parfait du passage de l’expérimentation à la pop grand public.

Démarche identique de la part des auteurs de la série : faire comprendre comment la technologie a transformé l’enregistrement, appréhender les grandes étapes des méthodes de fabrication de l’industrie musicale, depuis le 78 tours jusqu’au mp3 –où il est rappelé d’ailleurs que son invention est liée à une chanson de Suzan Vega… L’usage de l’autotune lui va se développer à cause -ou grâce- à une erreur de manipulation dans la chanson « Believe » de Cher. Alors forcément des dizaines d’intervenants, des centaines d’archives n’empêchent pas les oublis ou les raccourcis (Edgar Varèse pas évoqué à notre connaissance, Lee Perry et les innovations jamaïcaines nées du Black Ark mentionnées mais à propos du sampling…) mais certaines anecdotes en disent long sur l’évolution de notre culture. On entend par exemple beaucoup d’hommes parler de technique de pouvoir créateur et de respect comme le souligne Quincy Jones (épisode intéressant celui de Christina Aguilera : sa productrice Linda Perry refuse de céder au perfectionnisme de la chanteuse, on ne parle donc pas de technique mais de retour à l’humain, des erreurs qui font l’émotion. Aux hommes les idées techniques, aux femmes les sentiments ?). La canadienne Joni Mitchell avait elle exigée d’emblée de n’avoir à travailler avec aucun autre producteur qu’elle-même…

Joni Mitchell à retrouver dans l’épisode « Profession Producteur » qui sera diffusé vendredi 17 février 22h45 sur Arte ainsi que « Trouver sa voix » épisode déjà en ligne sur Fip radio

« Soundbreaking – La grande aventure de la musique enregistrée » à retrouver sur Arte Creative

Extraits diffusés :

« Tomorrow Nevers Knows » – The Beatles interventions de Brian Eno à propos de Georges Martin, démonstration des bandes multipiste par Gilles Martin aux Studios Abbey Road, extrait de « la Magie du Studio »

« Living for the City » Stevie Wonder, Bob Margouleff et Tonto, extrait de l’épisode « La Fée Electricité »

Joni Mitchel « California » (extrait live TV) intervention de Joni Mitchel et Peter Asher, extrait de l’épisode « Profession Producteur »

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......