LE DIRECT

Suggestion de lecture 3 : "Le Meilleur des amis" de Sean Rose et "Corps" de Fabienne Jacob

3 min
À retrouver dans l'émission

Pour le livre |Dans le cadre de la journée "Pour le livre", Karine Henry, libraire, vous recommande deux lectures "Le Meilleur des amis" et "Corps".

Le Meilleur des amis de Sean Rose

Si vous avez envie de lire un roman-cinéma, de voir défiler sur l'écran des pages , des images subtiles et raffinées comme dans un film de Truffaut ou de Claude Sautet - je pense à Un cœur en Hiver - , eh bien, saisissez - vous de ce roman publié chez Actes -Sud, Le meilleur des amis , le deuxième roman Sean Rose … Un roman au charme absolument cinématographique dont le centre névralgique est le premier Amour, ou bien non, l’amitié, ou bien non, la question de la trahison, la trahison du meilleur ami ... En fait il s'agit tout cela à la fois : la trahison du meilleur ami pour un premier amour … Une triangulation amoureuse, un Jules et Jim sensuellement littéraire, oui, c’est cela que raconte ce roman dans une écriture mêlée d’élégance et de poésie.

Première scène : vingt ans après les faits, un homme, le narrateur s’apprête à retrouver Thibaut, l’ami trahi et qu’il n’a pas revu depuis un rendez-vous manqué …… Il l'attend au milieu des vignes du domaine familial de ce dernier... Là, le narrateur est assailli de souvenirs, le présent submergé par le passé ; aussitôt, servie par un montage d'une délicatesse précise, l'histoire se déploie … Vient l’évocation de cette amitié ...

"Un matin qu'il était en retard, il s'installa à une place libre à côté de la mienne, nous ne nous sommes plus quittés depuis ce jour (...) La joie procédait d'un choix, il appliquait la maxime de La Bruyère exhortant au rire dans l'attente d'un bonheur improbable".

A l’époque, le narrateur, né au royaume de K en Asie, exilé à la mort de son père et vivant en France chez sa grand-mère, est un étudiant plutôt solitaire, jusqu'à cette rencontre avec Thibault. Comme une évidence, l'amitié s'installe, s'approfondit autour de leur

passion commune pour le cinéma, la littérature, une amitié avec ses rituels, ses rendez-vous …. L’équilibre bascule quand le narrateur tombe follement amoureux de Camille, l’aimée de Thibault, Camille les aime tous les deux …Débutent les mensonges, les secrets, les non-dits tandis que se déploie la rencontre des corps interdits … Jusqu'à ce moment où il n'y aura plus de suite possible que dans la

fuite, un retour vers l’Orient ….

Une histoire d’amour à trois ça n’existe pas, me direz-vous, eh bien, si, dans ce roman, l’amour est bel et bien là , intense, saisi au cœur d'une atmosphère romantique tout autant que poignante … Croyez-moi, ce roman hypnotique envoûte par son art consommé de l’ellipse narrative et de la description cristalline de ces instants fugaces qui restent pourtant ancrés dans la mémoire …

Le temps , la question de la nature du temps est posée … Et celle-ci encore : mieux vaut-il se trahir soi-même, trahir son propre sentiment amoureux plutôt que de risquer de bafouer un lien fraternel et unique ? …

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Corps de Fabienne Jacob , Ed Folio

« Je n’aime pas les femmes comblées, tout le monde pense qu’elles sont heureuses elles ont tout pour l’être. Je ne le pense pas, elles ne sont pas heureuses j’aime mieux les femmes à qui il manque quelque chose celles qui désirent à celles qui possèdent. J’aime mieux celles qui continuent d’attendre qui continuent de palpiter »

Si ces mots vous captent, vous touchent, vous parlent, bref si vous voulez continuer d’entendre la parole de MoniKa qui, chaque jour, arrive la première à l’institut de beauté pour s’occuper des femmes, alors lisez Corps de Fabienne Jacob,,,,

Là, entre ses pages, vous pourrez laisser Monika vous raconter ce que, chaque jour, elle observe, écoute... Parfois même Monika juge les clientes qu’elle voit défiler dans sa cabine et qui ont toutes en commun de lui confier leurs histoires de vie, de cœur, de corps, des plus quotidiennes aux plus intimes.

Entre ces histoires de femmes, la narratrice parle de la sienne, de son enfance dans la ferme, les champs … Ou bien évoque-t-elle l'exploration fascinante de la chambre de sa mère, l’essayage en douce des chaussures de FEMME de sa mère, l’ouverture des tiroirs de la commode ,,,,

Loin des chairs glacées, photoshopées des magazines, Fabienne Jacob a trouvé les mots justes pour dire cette vérité de la beauté d une femme venant, non pas de sa plastique, mais de la coïncidence entre un corps, une âme et une histoire .…

« Les femmes, c’est mon métier, elles sont belles quand elles sont dans leur vérité. Exactement dans la coïncidence de leur corps et des années »

J’ai lu ce livre avec un sentiment de sororité, de complicité partagée, emportée par sa beauté sensible et sensuelle, et parce qu' il ne décrit les renoncements féminins que pour mieux les dépasser, affirmer en creux la liberté d’être soi dans la beauté de cette vérité des ages traversés …

Jeux d’apparences et de miroirs, adieu ! A l’heure de l’été et des plages , ce livre est une joie !

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......