LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vanessa Wagner, pianiste à la Cité de la musique à Paris

Vanessa Wagner l’éthique au piano

5 min
À retrouver dans l'émission

En réunissant Mozart et Clementi la pianiste fait œuvre de réconciliatrice. Si Mozart le méprisait, il s’inspirera sûrement de Clementi. Mais la pianiste divise à nouveau en jouant leurs œuvres sur deux pianos différents, ancien et moderne. Duel passionnant.

Vanessa Wagner, pianiste à la Cité de la musique à Paris
Vanessa Wagner, pianiste à la Cité de la musique à Paris Crédits : LEEMAGE - AFP

Vivre aux côtés de Mozart et Beethoven, c’était sans doute une chance pour les mélomanes mais pour un musicien comme Muzio Clementi ce fut peut-être plus compliqué. Si d’après ce qu’on en sait Beethoven considérait Clémenti comme un maitre de la sonate, Mozart lui méprisait celui qui sera même son adversaire dans une joute musicale organisée par l’Empereur d’Autriche Joseph II (le 24 décembre 1781). Dans une lettre à son père, Mozart estime que Clementi « n’a pas un sou de sentiment, ni de goût », qu’il n’est « en un mot qu’une simple mécanique ». Ce qui ne l’empêchera pas de s’inspirer de la sonate en mi bémol de Clementi quand il écrira La Flûte enchantée.

En mettant à son programme Mozart et Clémenti, la pianiste Vanessa Wagner réconcilie donc mais elle oppose tout de même, côté sonorité en choisissant de jouer à chaque fois pour chacun des deux (Mozart ou Clementi) sur deux pianos différents. Un piano ancien d’abord, moderne ensuite, et c’est Mozart qui ouvre le récital avec cette Fantaisie en ré mineur, sur un piano forte vous devriez entendre encore la différence…

Extrait : W.A.Mozart : Fantaisie en ré mineur K.397

interprétée par Vanessa Wagner, sur un piano ancien issu de la collection du Musée de la musique de Paris. Un piano forte de 1814 signé Joseph Brodmann, facteur de pianos célèbre à Vienne (il fournissait notamment Ludwig Van Beethoven). Alors pour les interprètes actuels habitués aux grands et solides pianos modernes, c’est une autre aventure, un peu « comme monter dans un carrosse Louis XVI qui s'emballe et qui pourrait vous jouer de mauvais tour... » expliquait Alain Planès, qui avait participé à une intégrale Beethoven sur instruments d’époque.

Un nouveau rapport au son et à la digitalité : « cela nous force à chercher autre chose » explique Vanessa Wagner, interprète de musique contemporaine ou de Ravel, ouverte aussi bien aux expérimentations électroniques qu’aux instruments anciens et qui cite ici Saint Augustin :

« Avance sur ta route car elle n'existe que par ta marche » De (Saint-Augustin : Civitate Dei contra paganos)

Qui a dit que les musiciens n’avaient pas d’éthique ?

Retour à Muzio Clementi, cette fois-ci sur un piano moderne (Yamaha CFX) : la sonate en sol mineur dite Didon Abandonné, scène tragique.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits diffusés :

  • MUZIO CLEMENTI : Sonate pour piano en fa majeur, op.23 n°2*
  • WA.MOZART : Fantaisie en ré mineur K.397*
  • MUZIO CLEMENTI : Sonate en sol mineur op.50 n°3 "Didone abbandonata - Scene tragiche"**
  1. *Piano Brodmann 1814 (collection du Musée de la musique de Paris)
  2. **Piano Yamaha CFX

Vanessa Wagner - Mozart, Clementi (La Dolce Volta)

Concerts : Samedi 4 Mars 2017 à la Cité De La Musique - Philharmonie De Paris (complet) autres programmes et autres dates le 10 mars 2017 à Orléans, le 26 à l’Arsenal de Metz, en avril à l’abbaye de Flaran, puis à Saint Omer, ensuite Perpignan et Lyon au mois de mai, ainsi qu’aux Bouffes du Nord à Paris 29 mai 2017

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......