LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Trio Wanderer "Antonín Dvořák Trios avec piano op.65 & 90" (Harmonia Mundi)

Le trio Wanderer et Dvořák : encore

5 min
À retrouver dans l'émission

Alors qu’ils fêtent les 30 ans de la création du fameux trio Wanderer, Jean-Marc Phillips-Varjabédian, Raphaël Pidoux et Vincent Coq remettent Dvořák et son « Dumky » à leur programme. Mélancolie et traits fulgurants.

Trio Wanderer "Antonín Dvořák Trios avec piano op.65 & 90" (Harmonia Mundi)
Trio Wanderer "Antonín Dvořák Trios avec piano op.65 & 90" (Harmonia Mundi)

« Il s’agira de petites pièces pour violon, violoncelle et piano. Elles seront à la fois gaies et tristes. Par endroits comme un chant introspectif, ailleurs comme une danse joyeuse, mais dans un style léger, j’oserai même dire populaire » voilà comment Antonín Dvořák décrivait à un ami (Alois Gölb) son trio en mi mineur, trio dit « Dumky » parce qu’il s’inspire de la forme populaire tchèque de la dumka où alternent « des moments mélancoliques et des instants de gaieté fulgurante ».

Six mouvements pour un trio, c’est rare pour l’époque (1890-91), et c’est surtout l’une des premières fois où Dvořák revendique un langage musical tchèque, là où jusqu’ici il avait souhaité s’inscrire dans la lignée de Brahms qui fit beaucoup pour lui. On est en 1890, Dvořák n’a pas encore quitté la Bohème pour enseigner à New York où il écrira la fameuse symphonie du Nouveau Monde (dont je vous ai déjà parlé), on écoute un autre mouvement du « Dumky » : Andante moderato

  • Trio n°4 en mi mineur dit Dumky (1890-1891) op. 90 - Andante moderato

Fondé en 1987 – ils fêtent donc cette année leur 30 ans - l’effectif du trio n’a pas changé depuis 1995 avec Jean-Marc Phillips-Varjabédian au violon, Raphaël Pidoux au violoncelle et Vincent Coq au piano. Si comme leur nom l’indique, ils s’inscrivent sous le signe du voyage et de Schubert (le fameux Wanderer) leur répertoire dépasse de beaucoup le romantisme allemand et va de Haydn aux contemporains comme Thierry Escaisch, ou les américains (Bernstein Barber Copland). Et puis ils ne sont pas restés dans le seul répertoire à trois : pour les triples et doubles concertos avec orchestre, ils ont joué avec Yehudi Menuhin, tous les grands orchestres européens, des chanteurs également. Difficile donc de passer à côté du trio Wanderer, en musique de chambre comme du côté grand public qui a pu les voir remporter trois Victoires de la musique (en 1997, 2000 et 2009) comme meilleur ensemble instrumental de l'année. Et puisqu’on parle de chiffres c’est la troisième fois qu’ils enregistrent ce trio de Dumky de Dvořák (en 1990 et 1995) sans doute une œuvre phare pour eux.

On se quitte sur cette belle prise de son captée (en janvier 2016) aux Studios Teldex de Berlin, et cette fois-ci le trio n°3 en fa mineur. Bon anniversaire

Extraits diffusés :

Trio n°4 en mi mineur dit Dumky (1890-1891) op. 90

  • Poco adagio
  • Andante moderato

Trion°3 op. 65 n°3 en fa mineur (1883)

  • Scherzo – Allegro grazioso

Trio Wanderer "Antonín Dvořák Trios avec piano op.65 & 90" (Harmonia Mundi)

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......