LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Harriet Andersson dans "Un été avec Monika" d'Ingmar Bergman

1954 : "Monika" de Bergman, un film porno ?

8 min
À retrouver dans l'émission

Toujours envoyée spéciale dans le passé, en direct des grands chocs esthétiques de l’histoire des arts et de la culture comme si on y était, Mathilde Serrell relate ce jour de 1954 où un film venu du froid, ode à la liberté qui montre furtivement une paire de fesses, rejoint le circuit érotique.

Harriet Andersson dans "Un été avec Monika" d'Ingmar Bergman
Harriet Andersson dans "Un été avec Monika" d'Ingmar Bergman Crédits : picture-alliance - Maxppp

En 1954, l’exposition des fesses de la suédoise Harriett Andersson en plein soleil suffit à condamner Un été avec Monika d’un certain Ingmar Bergman aux circuits spécialisés, ceux des films pornographiques. Le film dévoile l’anatomie de cette actrice suédoise délurée, mais il raconte surtout une histoire scandaleuse : celle d’un jeune couple qui vit de désir et d’eau fraîche le temps d’un été. De retour à la ville, la tout juste maman va tromper le père qui se retrouve seul avec l’enfant. C’est le 12ème film d’un cinéaste ni italien, ni français, ni hollywoodien, ni même japonais, Ingmar Bergman, venu de ce pays tout petit sur la carte du cinéma mondial, mais grand sur celle des fantasme, la Suède….Avec Frédéric Bonnaud, directeur de la Cinémathèque française.

Sans les fesses de Monika il n’y aurait peut-être pas eu la Nouvelle Vague.

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......