LE DIRECT
Séance inspiration en Inde avec le yogi Maharishi Mahesh pour les Beatles (sur la photo: Ringo Starr et Georges Harrison) en 68

1968 : l'album blanc des Beatles, une révolution "totale"

8 min
À retrouver dans l'émission

En direct des grands chocs esthétiques de l’histoire des arts et de la culture, Mathilde Serrell est aujourd'hui en 1968, et elle tient entre ses mains un tout nouveau disque des Beatles, avec une pochette toute blanche...

Séance inspiration en Inde avec le yogi Maharishi Mahesh pour les Beatles (sur la photo: Ringo Starr et Georges Harrison) en 68
Séance inspiration en Inde avec le yogi Maharishi Mahesh pour les Beatles (sur la photo: Ringo Starr et Georges Harrison) en 68 Crédits : Cummings Archives - Getty

Quelle claque ! Un pastiche des Beach Boys pour ouvrir ce double album il fallait oser… Et cette pochette immaculée dont tout le monde parle ? Entièrement blanche, juste avec une inscription "The Beatles" en relief, un an après la luxuriance de Sgt. Pepper's, c’est radical.

Il faut dire qu’en ce moment tout le monde sort son "concept album". Après les Who l’année dernière et leur disque façon fausse émission de radio pirate, après le "Pet Sound" tendance bruitiste des Beach Boys, après cette cathédrale psyché, le double album d’Hendrix Electric Ladyland, les Beatles viennent de tuer le "rock game".

Ils sont allés contre leur propre concept album Sgt. Pepper's Lonely Heart Club Band.Résultat : 30 titres qui n'ont rien à voir, c'est littéralement inouï.

Avec Nicolas Saada, cinéaste et beatlesmaniaque

Un album total mais pas totalitaire. 

En 68 le fond de l’air était rouge, et dés février, dans leur ashram, les Beatles le captent.  Mais le White Album porte aussi en son sein toutes les révolutions musicales à venir.

L'équipe
Production
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......