LE DIRECT
 David Bowie Auteur

1969 : "Space Oddity" de David Bowie, l'extraterrestre de la pop

7 min
À retrouver dans l'émission

En direct des grands chocs esthétiques de l’histoire des arts et de la culture, Mathilde Serrell est aujourd'hui en 1969, où, à la surprise générale, la BBC choisit le titre "Space Oddity" comme bande-son pour accompagner les premiers pas de l'homme sur la Lune.

 David Bowie Auteur
David Bowie Auteur Crédits : RB - Getty

On a marché sur la Lune ! Le vaisseau spatial Apollo 11 et l’astronaute Neil Armstrong viennent de changer l’histoire de l’humanité, et sur Terre, quelqu’un a déjà produit la bande-son de cette révolution : "Space Oddity".

Le musicien est anglais et se fait appeler David Bowie. Il a 22 ans, et apparemment, il a sorti ce titre il y a une dizaine de jours, sans que personne ne l’ait vraiment remarqué. En revanche, depuis qu’un technicien de la BBC a eu l’idée d’associer sa chanson aux images de la mission Apollo 11, le dit Bowie est en pleine mise en orbite ! Cet extraterrestre de la Pop s’est posé en tête du hit-parade britannique.

Mais pourquoi avoir choisi ce titre plutôt que la BO de 2001 l’Odyssée de l’espace, sorti il y a un an, qui a évidemment accompagné les images lunaires sur toutes les autres chaînes ? Avec Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss, Kubrick, le réalisateur, donnait le sentiment que l’univers s’ouvrait comme une porte poussée par les cuivres.

Avec "Space Oddity", c’est autre chose. Il y a la force épique certes, mais la tragédie rôde. Dans la chanson, le "Major Tom" qui s’adresse à "Ground control" fait naturellement penser aux échanges radio entre Neil Armstrong et la base de la Nasa. Sauf que, quand on écoute la musique jusqu’au bout, ce que n’a pas fait le technicien de la BBC, la corde de Major Tom se rompt, et, happé par un vide intersidéral, il meurt. Ce "Space Oddity", c’est plutôt "Gravity" !

Avec Daniel Salvatore Schiffer, professeur de philosophie de l’art à l’École Supérieure de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Liège, auteur du Petit éloge de David Bowie - Le dandy absolu (Éditions François Bourin, 2016) et du Traité de la mort sublime - L'art de mourir de Socrate à David Bowie (Alma Editeur, 2018) :

Ce que Bowie veut faire, c'est échapper à ce qui caractérise, pour le meilleur et pour le pire, notre tradition judéo-chrétienne : le dualisme entre le bien et le mal, entre le vrai et le faux, entre l'homme et la femme, d'où l'idée du troisième genre. La dimension spatiale de "Space Oddity" est intéressante pour son absence de frontières : c'est une fenêtre sur l'infini, qui nous projette au-delà des clivages et des guerres. 

L'équipe
Production
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......