LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Musée Picasso à Paris pendant l'exposition "Picasso 1932 : année érotique"

Kamel Daoud et sa rencontre avec Picasso érotique

59 min
À retrouver dans l'émission

Kamel Daoud ou le refus du vide.

Le Musée Picasso à Paris pendant l'exposition "Picasso 1932 : année érotique"
Le Musée Picasso à Paris pendant l'exposition "Picasso 1932 : année érotique" Crédits : Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images - Getty

Il s'appelle Kamel Daoud. Il est né en 1970 en Algérie et apprend le français seul avec des livres. Aujourd'hui c'est un des très grands écrivains de langue française. Il vit à Oran et beaucoup d'entre nous l'avons découvert lorsqu'a été célébré son magnifique roman Meursault, contre-enquête (ed. Actes Sud). Un livre de rage et de poésie écrit en contre-point de L'étranger de Camus et qui avait été récompensé par le Goncourt du premier roman. Depuis il y a eu Zabor ou les psaumes. Un conte émouvant qui est aussi une ode à l'écriture. Kamel Daoud c'est aussi de nombreux articles retentissants, des prises de position passionnantes débattues lorsqu'il était rédacteur en chef du quotidien d'Oran. Plus de deux milles chroniques écrites, dont une centaine ont été rassemblées chez Babel sous le beau titre de Mes indépendances.

Ce livre qui nous rassemble aujourd'hui autour de Kamel Daoud et de Pablo Picasso, Le peintre dévorant la femme, est dédié (ed. Stock) "aux femmes qui dans le monde arabe ou ailleurs n'ont pas le droit de leur propre corps". Il raconte sa nuit passé au musée Picasso, il y a tout juste un an, en octobre 2017, pendant l'exposition Picasso 1932. Année érotique. 1932, c'est l'année durant laquelle l'oeuvre du peintre explose de sensualité suite à sa rencontre avec Marie-Thérèse Walter qui sera immédiatement et pour longtemps sa maîtresse. 

Kamel Daoud
Kamel Daoud Crédits : Vanessa Retureau

"Contrairement à ce que je pensais, Picasso a réinventé le nu"

"Picasso ne peint pas l'être aimé, il peint l'acte même d'aimer"

" [Dans les sociétés arabes et musulmanes] La peinture est un miroir de ce qu'on veut voiler"

"La plage depuis le XXe siècle est une réinvention des corps"

"L'art peut-il guérir de sa perte du désir du monde ?"

Textes extraits de Le peintre dévorant la femme (ed. Stock) et lus par Mélissa Barbaud

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......