LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue de l'exposition "Félix Fénéon, (1861-1944). Les arts lointains". Du 29 mai au 29 septembre 2019

L'énigme Félix Fénéon

59 min
À retrouver dans l'émission

La naissance de l'art moderne

Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue de l'exposition "Félix Fénéon, (1861-1944). Les arts lointains". Du 29 mai au 29 septembre 2019
Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue de l'exposition "Félix Fénéon, (1861-1944). Les arts lointains". Du 29 mai au 29 septembre 2019 Crédits : © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Léo Delafontaine

En ce moment au musée du quai Branly Félix Fénéon critique, collectionneur, anarchiste et bientôt aussi, pour les relations avec l'art moderne évidemment, à l'Orangerie. Un acteur majeur de l'invention l'art moderne. Un témoin fascinant de 50 ans de vie intellectuelle. Dans son action, dans sa vie, dans ses mille activités se bouscule l'intime de Mallarmé, puis l'ami d’Apollinaire, de Seurat ou de Signac ou de Vallotton. L'éditeur des Illuminations de Rimbaud. L'ami de Jarry qui l'appellera "Celui qui silence". L'éditeur de la revue Blanche, de Léon Blum, Wilde, Jarry, Gide. Le promoteur de Matisse. Son acuité est sidérante. Son goût pour l'inattendu, son attention au talent nouveau est infaillible. Directeur de galerie, il y fait venir Bonnard ou Vuillard. Il soutient les futuristes italiens. Collectionneur, il achète Max Ernst et Masson. Anarchiste, il écrit dans l'Andorre ou dans la Revue anarchiste.  Engagé, il s'investit dans la défense de Dreyfus. Mille noms, mille actions pour cette clé du présent de cette époque là. Et l'on découvre au musée du quai Branly qu'il fut aussi un collectionneur passionné et l'un des premiers connaisseurs de l'art africain. Il substitua d'ailleurs à l'expression l'art nègre la belle expression d'art lointain et s'intéressa à l'installation de ces arts lointains au Louvre.

Félix Fénéon (1861-1944), Les arts lointains du 28 mai au 29 septembre au Quai Branly. Exposition organisée par le musée du quai Branly - Jacques Chirac, Paris, les musées d’Orsay et de l’Orangerie, Paris et The Museum of Modern Art, New York. 

Avec les deux commissaires Isabelle Cahn, conservateur général des peintures, musée d’Orsay & Philippe Peltier, ancien responsable des collections Océanie - Insulinde au musée du quai Branly - Jacques Chirac.

A venir : Félix Fénéon (1861-1944). Les temps nouveaux, de Seurat à Matisse au musée de l'Orangerie du 16 octobre 2019 au 27 janvier 2020

"Tout arrive en même temps dans les années 1880 : c'est a la fois pour Fénéon la découverte des impressionnistes et la découverte de Seurat." Isabelle Cahn
 

"Fénéon est impressionnant d'acuité d'observation et d'intuition. Il couvre véritablement 4 générations d'artistes." Philippe Peltier
 

"Il est probablement l'un des premiers collectionneurs d'art africain." Philippe Peltier
 

Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue de l'exposition "Félix Fénéon, (1861-1944). Les arts lointains". Du 29 mai au 29 septembre 2019
Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue de l'exposition "Félix Fénéon, (1861-1944). Les arts lointains". Du 29 mai au 29 septembre 2019 Crédits : © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Léo Delafontaine

"Pour apprécier l'art africain , il faut avoir l’œil préparé. Et l'art moderne a préparé l’œil des artistes, notamment après la vague de japonisme qui touche la France a la fin du 19e siècle. Philippe Peltier
 

"Fénéon a quelque chose du Magicien du tableau de Seurat." Isabelle Cahn
 

Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue de l'exposition "Félix Fénéon, (1861-1944). Les arts lointains". Du 29 mai au 29 septembre 2019
Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue de l'exposition "Félix Fénéon, (1861-1944). Les arts lointains". Du 29 mai au 29 septembre 2019 Crédits : © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Léo Delafontaine

"L'histoire d'amitié entre Fénéon et Seurat est un véritable coup de foudre". Isabelle Cahn
 

"Fénéon aime la construction en peinture. C'est pour cela qu'il n'aime pas plus que cela l'impressionnisme, qui se rapproche trop de la pure description du monde et qui ne pense pas assez le mouvement et les formes." Philippe Peltier
 

Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue de l'exposition "Félix Fénéon, (1861-1944). Les arts lointains". Du 29 mai au 29 septembre 2019
Musée du quai Branly - Jacques Chirac. Vue de l'exposition "Félix Fénéon, (1861-1944). Les arts lointains". Du 29 mai au 29 septembre 2019 Crédits : © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Léo Delafontaine

"L'un des paradoxes de Fénéon c'est qu'il est considéré comme l'un des plus grands critiques d'art, mais qu'il a extrêmement peu signé ses écrits." Philippe Peltier

Lectures par Hélène Lausseur

LECTURE 1 Sur Degas

Musique Jules Marsen ‘’Digitale pourpre’’

Lecture 2 Apolinaire

Musique Steve Roden ‘’Translation’’

Lecture 3  Couturier       

Musique Christophe Charles ‘Undirected’’

Lecture 4 Dauberville

Musique Gray ‘’Drum mode’’

Lecture 5 Lettre de Fénéon à Girardin

Musique David Toop « Sculpture .Pt. 2’’

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......