LE DIRECT

Anna Prucnal, la muse absolue

59 min

Une émission proposée et réalisée par Anna Szmuc, mixage Alain Joubert

Le cauchemard d' Alice
Le cauchemard d' Alice

Lors d’un après-midi du mois de juin Anna Prucnal fait office de maitresse de maison à la galerie Art Montparnasse. Fans et visiteurs viennent la saluer, voir ses collages et ses peintures mais aussi les photos d’arbres de Jean Mailland, son mari, fidèle complice, son paroliers et metteur en scène.

Anna fait la visite, commente les films qui passent au sous-sol, chantonne et évoque quelques épisodes de sa vie et de sa carrière. Et dans ce bric à brac de souvenirs, entremêlés des éclats de rire et le brouhaha des allers et venues, une étrange simultanéité se dessine entre sa ligne de vie et certains moments clé de l’histoire polonaise…

La vie d'Anna Prucnal se dessine, en prenant les accents et les contours d' un collage, sa technique de prédilection . Les couches se superposent car la vie est complexe, se raturent avec le doute, se fissurent par la colère puis semblent s’embuer avec un certain flou estompé par les larmes.

Car il y a indéniablement un mystère Anna Prucnal, presqu’au sens sacré du terme. Diva des scènes cinématographiques et théâtrales engagées c’est surtout par sa voix, lyrique et explosive que "La Prucnal" va rencontrer un public aussi large que fervent dans l’Europe toute entière. Il dépose à ses pieds tous ses idéaux et ses aspirations de liberté jusqu’à en faire la Muse absolue des années 1970 et 1980. Ainsi Perec, parmi les « Quelques-unes des choses qu'il faudrait tout de même que je fasse avant de mourir » aurait souhaité « Écrire des chansons » pour la belle artiste polonaise.

Jean Mailland
Jean Mailland

De fait, rarement, une artiste n’aura concentré autant l’histoire, les drames et les utopies du XXème siècle. Et être née à Varsovie en 1940 d’un père, un chirurgien moitié juif, tzigane et résistant qui sera assassiné par les nazis et d’une mère de la noblesse polonaise scelle d’emblée un destin fou. À vingt-deux ans elle débute au cinéma et devient tout de suite très populaire en Pologne. En 1970, elle déboule telle une comète à la beauté fracassante à Paris et entame une nouvelle vie, tout d’abord théâtrale, avec des metteurs en scène importants dont Jorge Lavelli, Georges Wilson, Roger Planchon ou Jean-Louis Barrault. Elle fait scandale dans « Sweet Movie » de Dusan Makavejev, film qui la bannira de Pologne pour quinze années.

Elle devient la légende vivante qui va accompagner la vie d’un nombre incalculable d’admirateurs. Peut-être fascine-t-elle aussi parce que « l’Est » a produit avec elle sa plus belle des « dissidences ». En ce sens elle aura joué un rôle « politique » majeur. En 1978, Anna Prucnal entame une nouvelle carrière en tant que chanteuse et élargit encore le cercle de ses admirateurs. Celle qui rêve d’unir un jour tous les peuples, rassemble dans un même mouvement fous d’art lyrique, de libertés ou de rock en roll, en Diva des cœurs, tant de ceux qui portent haut les idéaux que de ceux qui se contente d’en caresser les contours. Elle réussit à soulever les salles par la seule vibration de sa voix qui met l’art lyrique, lui aussi, « en dissidence ». En 1980, consécration suprême, elle irradie dans « La cité des femmes » de Federico Fellini, démontant que la révolution se conjugue définitivement au féminin.C’est bien connu, chez les slaves le rire rime avec les larmes. Face soleil, face lune, coté est, côté ouest brune, rousse ou blonde ? Mais qui est Anna Prucnal ?

Les copines
Les copines

Extraits des films : « Cité des femmes de Federico Fellini, « Smarkula » de Leonard Bukowski, « Au pays des miracles » de Pierre Michaud et « Jusqu’à nouvel ordre » de Jean Mailland

Le livre d’Anna Prucnal « Moi qui suis née à Varsovie » est publié aux éditions l’Archipel

Les livres de Jean Mailland : « Le journal des arbres » et « Chansons et contre-chansons pour Anna » aux éditions l’Amourier

La galerie Art Montparnasse , 2bis rue Raymond Losserand, 75014 Paris

L'équipe
Production
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......