LE DIRECT

E-Artiste

1h

de Maylis Besserie et Gilles Davidas

prise de son Etienne Leroy - mixage Philippe Etienne, Manuel Couturier

  • « Quand la vie apporte des questions, Google donne les réponses. »*

(Un internaute anonyme)

E-Artiste
E-Artiste Crédits : G.Davidas - Radio France

Jusqu’à l’apparition des technologies tactiles (Smartphones et tablettes), l’ordinateur était majoritairement un outil de travail et d’information. L’usage ludique de l’informatique était réservé à ceux que l’on nomme communément (et à mauvais escient) les « geeks » (passionnés de nouvelles technologies) qui formaient un groupuscule à part, une tribu.

« L’univers geek » était associé à l’adolescence, aux jeux vidéo, aux jeux de rôle et aux séries télévisées. Un monde en soi, qui ne concernait qu’une minorité.

Depuis l’arrivée du premier Smartphone et en particulier de l’iPhone, il y a cinq ans, nous sommes tous devenus des geeks. L’ordinateur était un outil de travail les Smartphones sont des indispensables de la vie moderne.

Avoir un téléphone c’est aujourd’hui : pouvoir réaliser des films, jouer du piano, lire la presse, apprendre la guitare, scanner ses produits dans un supermarché… C’est aussi : transformer des paroles de la vie quotidienne en chansons, visiter le MoMA depuis la Corrèze… C’est un tout indéfinissable et potentiellement infini qui ouvre le champ des possibles.

Dès lors, les nouvelles technologies ne concernent plus uniquement les passionnés, elles caractérisent l’air du temps et s’imposent par-delà les critiques. Pourtant, comme toute entrée dans une nouvelle ère, les commentaires vont bon train. On les accuse (parfois à raison) de créer une addiction aux écrans, ou encore d’aggraver l’individualisme et de dégrader les rapports humains.

Mais a-t-on bien compris les possibilités de création qu’offrent les Smartphones ? Ils sont parfois dénigrés, par méconnaissance, alors même qu’ils représentent des outils précieux de création graphique et sonore.

Filmer, photographier, capturer du son, faire soi-même ses propres chansons, est devenu le quotidien d’un grand nombre « d’heureux usagers », comme en témoigne le succès du réseau social « Instagram », entièrement fondé sur l’échange de photos prises au débotté et ensuite retouchées.

E-Artiste
E-Artiste Crédits : G.Davidas - Radio France

L’idée de cette émission est de faire des créations sonores avec un smartphone et de sonder ceux qui utilisent cet outil dans leur art.

Nous donnerons à entendre nos captations sonores sauvages de conversations téléphoniques dans les lieux publics parisiens (squares, bouches de métro et dans les bus, sur les terrasses de café…). Nous avons suivi et participé (activement) à des tournages de films faits avec des téléphones portables. Nous avons fait l’expérience de produire l’émission grâce à nos smartphones : prises de son, musiques, nos téléphones ont été à la fois le sujet et l’outil de création de ce « e-documentaire ».

E-Artiste
E-Artiste Crédits : G.Davidas - Radio France

Nous avons recueilli les paroles de Benoît Labourdette, fondateur du festival Pocket Films qui pratique depuis quelques années déjà la création sur smartphones et qui nous a apporté une expertise sur le sujet.

Nicolas Thély, auteur de l’article La place du plus grand , reviendra sur l’importance du virage technologique dans la manière de créer et de penser au quotidien.

Enfin, nous avons revisité l’univers téléphonique à travers des séquences de fictions théâtrales et cinématographiques.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......